Et Stanislas mourrut.

Mardi, 13 octobre 2009.

Aujourd'hui, apprends l'histoire en t'amusant avec Emil. Ou en t'amusant pas, peut-être.

Tout à l'heure la prof elle a fait une blague sans s'en rendre compte, je crois. Puis alors j'étais la seule qui rigolais (intérieurement ,dans ma barbichette, ni vu ni connu, incognito et tout).

La prof, elle a dit, "Stanislas s'est éteint en 1766."
C'est ça la blague mais je crois que c'en était pas une.
 
http://krommlech.cowblog.fr/images/Humains/Gens/300pxStanislawLeszczynski1.jpgIci Stanislas Leszczinski qui était un genre de faux duc, quelle arnaque.

 
Elle parlait de Stanislas Leszczinski donc (j'ai appris aujourd'hui comment ça s'écrivait (avec ça tu gagnes à tous les coups au Scrabble, sauf que y'a pas assez de lettres et qu'on a pas le droit de mettre de noms propres, donc finalement tu pourras jamais gagner au Scrabble en sachant écrire Leszczinski, c'est bête la vie)), qui était roi de Pologne, puis rien, puis roi de Pologne, puis duc de Lorraine et de Bar.
Puis donc il s'est éteint en 1766. Hahaha.

Nan mais en fait, Stanislas trépassa, parce qu'un beau matin d'hiver, il cheminait dans sa chambrette en robe de chambre (ou je sais pas méga ce qu'il portait comme vêture) près de sa cheminée et paf il a pris feu et paf il est tombé dans la cheminée (je crois qu'il est tombé dans la cheminée mais ça c'est pas sûr et sûr).
Après on l'a éteint.

Il décéda pas tout de suite, mais 17 jours plus tard, des suites de ses brûlures.
Note qu'il était plutôt résistant pour un gugusse de presque 90 ans.

Et donc, voilà, dire qu'il s'est éteint alors qu'il est mort des suites de ses brûlures, c'était une blague-qui-n'en-est-pas-une, non ? En tout cas ça m'a fait rigoler.

L'ironie du sort ou quelque chose dans ce goût-là.

D'ailleurs l'année dernière je vis la cheminée qui a tout brûlé Stan, qui elle-même a été brûlée pendant l'incendie du château de Lunéville perle de la Lorraine (bien cuite), c'est en quelque sorte l'arroseur arrosé, la cheminée.

Enfin un arroseur qui arrose à coup de feu, un pyromane quoi.

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

Gogolito et 'rdinateur.

Lundi, 12 octobre 2009.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Animaux/Chats/P1140261.jpg

Ça c'est Petit Chat, autrement appelé Gogolito, qui lisait le blog de MeL. Je crois qu'il est amoureux d'elle ou je sais pas quoi, déjà l'autre jour il s'est incrusté quand je postais un commentaire pour donner son avis, enfin il s'arrête plus.

Sinon ma nouvelle activité c'est d'ouvrir Wordpad en grand, bouger la souris et observer Gogolito attaquer l'écran pour attraper le curseur. Vu qu'il doit peser 34 grammes tout mouillé, l'écran craint pas grand chose, et je m'amuse d'un rien quoi.
Parce que Krom elle est bien mignonne, mais au bout d'un moment, la regarder c'est comme observer attentivement un aquarium, c'est la barbe. Le fait qu'elle dort tout le temps doit jouer, je dirais. Alors que Gogolito il tape dans la catégorie hyperactif (si on prend Krom comme référence, même une limace asthmatique elle est hyperactive), donc y'a toujours quelque chose à regarder, à l'empêcher de faire (manger mes écouteurs), et cætera.

Et soit dit en passant si vous trouvez une petite vache en peluche top-moumoute, c'est la mienne, merci bien de me la ramener. C'est Gogolito qui me l'a piquée pendant que je gambadais dans Dombs, et depuis elle est portée disparue.

Sinon je suis jouasse parce que j'ai appris pas plus tard que tout à l'heure que je suis un écureuil garou, et donc pour une fois que Facebook apprend un truc méga cool il faut le signaler.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Animaux/Chats/P1140256.jpg

De krommlech.

Rangé dans Reportage animalier.

De l'originalité du prénom.

Dimanche, 11 octobre 2009.

Aujourd'hui même je voudrais déclarer une arnaque de la plus grande importance. C'est rapport aux prénoms.

Non parce que, les types, là, qui étaient rois ou ducs ou empereurs ou autre distinction honorifique, ils sont bien mignonnets, mais est-ce qu'ils étaient obligés d'appeler à chaque fois leur enfant pareil ? Sans rigolade y'a pas assez de prénoms sur la planète pour que tout le monde s'appelle Charles, Henri ou Louis ?

Tu vas voir l'improbabilité du truc. Prenons Louis le Pieux, qui était le fiston de Charlemagne le roi de coeur du jeu de tarot.
Déjà, tu vois, à peine je commence mon explication, on a déjà un Charles et un Louis.
Mais ensuite, Louis le Pieux il est mort, et là c'était très triste, snif, puis comme il avait trois fils ils ont démandibulé son empire en trois bouts.
Les trois fils, ils s'appelaient, je te le donne en quatre mille, Charles (le Chauve, mettons qu'il avait pas de cheveux), Louis (le Germanique, mettons qu'il créchait en Germanie) et Lothaire.

Ça y est, déjà deux Charles et deux Louis, sur juste trois générations.

Puis après, paf, y'a Lothaire qui trépasse 15 ans plus tard, c'est toujours aussi triste, re-snif, et comme on change pas les bonnes vieilles habitudes, on partage son royaume en trois bouts entre ses trois fils.
Et alors là, jamais de ta vie tu devineras le noms des trois fils.
Et puisque tu devineras jamais, allez, je te le dis :
Charles, Louis et Lothaire.

Ouais, c'est original, on a beau dire.

Après je sais pas parce que c'est pas écrit dans mon cours, mais compte là-dessus pour qu'il y ait encore dix ou douze mille Charlots et Loulou.

Alors après, dans l'optique où tu es un pauvre fac d'historien, genre comme moi, au hasard, bah tu te retrouves avec trente-six Jean-Pierre qui ont tous le même prénoms, et histoire d'en rajouter une couche, ils ont le même numéro aussi.
La sécu elle serait devenue dinguote avec des énergumènes pareil.

Par exemple, par un hasard fortuis, prenons les Riri. Comme le neveu de Donald.
Et prenons les quatrième, parce que le cheval blanc d'Henri IV c'est mon personnage historique préféré.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Humains/Gens/henriiv1207207373.jpgLedit cheval, avec un des Henri.

Donc Henri IV.

Y'a celui qui était empereur du Saint Empire romain germanique.
Y'a celui qui était roi d'Angleterre.
Y'a celui qui était roi de Castille.
Y'a celui qui était roi de France.
Et caetera, et caetera.

Puis y'a un truc encore pire, c'est que des fois ils essayent de t'embrouiller.
Parce qu'en fait Henri IV, celui de Ravaillac, il était le quatrième Henri de France, mais c'était seulement le troisième Henri de Navarre, alors c'est Henri III de Navarre qui a succédé à Henri III de France sous le nom d'Henri IV.

Ouais, mais bien sûr, Jean-Pierre.

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

From Hell et la vie est belle.

Jeudi, 8 octobre 2009.

Une soirée avec Johnny Depp est une bonne soirée, même si y'a des filles qui se font égorger et tout. Surtout que ça doit être le film numéro 2 où il est le plus mieux beau, après le Chocolat, sauf que From Hell c'est plus mieux que le Chocolat, en plus.

J'aime bien regarder à la télé des films que j'ai en DVD, j'ai l'impression que la télé à de bons goûts. Ce qui m'étonne moi-même quand c'est Virgin 17, je dois dire.
 
http://krommlech.cowblog.fr/images/Humains/Gens/fromhell.jpg(Johnny Depp épouse-moi même si t'as l'âge de mon père.)
(Je m'occuperai de toi quand tu seras grabataire.)
(Ou pas.)
(J'irai rejoindre Grégoire Leprince-Ringuet qui m'attendait fidèlement depuis de nombreuses années plutôt.)
(La vie est magnifique.)
(Dans mes rêves.)
 

Je tiens à dire que sur la fiche Allociné dudit Johnny, y'a neuf films qui sont "prochainement", plus trois autres films pas encore sortis, alors 2010 va peut-être pas être aussi nul que je le disais à Youguette tout à l'heure.

Edit : Personne me dit que je fais des fautes dans le titre, ha bah merci bien. J'ai honte je vais me pendre (t'façon Johnny est mort).

De krommlech.

Rangé dans De la pub.

Révolution au bowling.

Mardi, 6 octobre 2009.

Saper et lipopette, j'omis de te parler de notre invention de samedi soir.
C'est que samedi soir, Julieta, Youguette, Elo et Emil on est allées au bowling, qui est un lieu très rigolo. Déjà parce que c'est les chaussures les plus ridiculus du monde, les chaussures de bowling, on est d'accord (et avec une jupe c'est hyper classe) et aussi parce que y'a des lumières fluos et alors le but du jeu en arrivant c'est de trouver tous les trucs blancs qu'on porte, qu'on a dans nos sacs, et cætera et cætera.
Puis alors les chaussures ont des coutures blanches, donc ça donne une association du ridiculus de la godasse avec le rigolo du fluo, un petit festival en somme.


http://krommlech.cowblog.fr/images/Bidules/Objets/P1140166.jpg

Mais donc, nous révolutionnâmes le bowling par l'invention de deux nouveaux termes techniques qui vont très prochainement bientôt faire leur apparition dans le jargon professionnel du bowling, je ne te dis que ça.

D'une part, le youguette.
D'autre part, le contre-youguette.
Pour des raisons de gêne éventuelle, je vais garder par devers moi le nom de la personne qui nous inspira la création de ces termes techniques (c'est Elo et imou qui les avons inventés, en vrai). Respect de l'anonymat et tout le tremblement.

Ce sont deux mouvements très aisés à effectuer. Le youguette c'est quand tu mets la bouboule dans la gouttière de droite. Et le contre-youguette, bah forcément c'est quand tu mets la bouboule dans la gouttière de gauche, du coup.

Puis sinon y'a fallu faire des piles de livres pour que l'appareil photo prenne pas juste la table en photo mais aussi les têtes qui étaient au-dessus, et donc heureusement que nous sommes de studieuses gugussettes qui se baladent avec des tonnes de livres dans nos sacs (c'était pour réviser quand c'était pas à notre tour de jouer).
Avant on avait remplacé la pile de livre par un équilibre précaire sur un fauteuil, sauf qu'après au bowling y'avait plus de fauteuil.

Et enfin on esquivait les photos de Julieta qui voulait que notre tête s'affiche quand on lui téléphone, hééé, on sait jamais des fois qu'elle oublie comment on s'appelle.

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Murphy t'es pas mon ami.

Lundi, 5 octobre 2009.

Aujourd'hui c'était la fête de Murphy. Pas Eddy mais celui de la loi. Comme Newton donc, mais en plus facile à retenir. Quand il t'arrive un truc très saoulant, c'est la faute à Murphy. Enfin je voudrais dire que des fois c'est de la faute de M. Bol, aussi. Pat Bol. Hahaha quelle drôlesse je suis (en fait, drôle, non, mais téméraire, oui, pour sortir une blague pareille, on est d'accord).

Bon alors je disais que c'était la fête de Murphy, celui de la loi, aujourd'hui, et précisons, dans le petit monde emiliennocentrique, sinon ça marche pas.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Arts/Dessins/Newtonslaw.jpg

Aujourd'hui, premier lundi du mois d'octobre de l'an 2009, un humain il a décidé que c'était trop la déprime et paf il s'est balancé sous un train. Genre à 6h du matin ou par là comme ça ça bousille le lundi matin de tous les gens qui prennent le train. Evidemment c’était sur la ligne que je prends, sinon je te raconterais pas.

Note à ce propos, que Vévé depuis des siècles et des siècles il se rend au travail en voiture, puis à partir d'aujourd'hui il avait décidé d'y aller en train, et paf ça fait nan en fait on va pas dire ce que ça fait un humain sous un train. Enfin, Murphy aussi, quoi.

Donc, donc, Vévé très gentiment il est reviendu à la maison des dalmatiens de la montagne pour me prévenir que yavait pas de train-train puis il est allé à la gare chercher Youguette et son frère pour les emmener à Nancy, si c'est pas gentillet ça je m'y connais guère.

Vu que y'avait point de train, je me suis dit, ohohoh, je vais prendre le bus. J'étais pas la seule à avoir eu cette idée-là, tu te doutes. Surtout que le premier train de la matinée il est passé à 9h45 avec toute cette épopée, alors le bus de 8h il était  plutôt débordant.

Le bus il était donc plus plein que la pleinitude, et en petit bonus, on avait à bord une bonhommette malade. C'est-à-dire qu'elle se sentait pas bien, alors la chauffeuse du bus elle a demandé qu'on lui libère une place assise, et toutes les trois à six secondes elle lui demandait si ça allait et cætera et cætera.
Manque de bol, arrivés aux trois quarts du trajet, alors qu'on avait uniquement 10 minutes de retard, la fille elle s'est précipitée hors du bus à un arrêt et elle a redécoré le trottoir de l'intérieur de son estomac (bon appétit bien sûr).
Alors la chauffeuse est descendue pour voir si la fille allait bien et tout le tintouin.

Et donc, là, c'était rigolo dans le bus, les gens ils étaient dingues, ils arrêtaient pas de hurler à la chauffeuse de remonter dans le bus et on s'en fout de la fille elle est descendue alors on continue, puis y'a quelqu'un pour s’occuper d'elle allez roule jeunesse sinon c'est moi qui prends le volant je m'en fous si j'ai pas le permis.
C'était folklorique.

Donc au bout de dix ou douze ans, la chauffeuse et la malade sont remontées dans le bus et on a repris le manège des "ça va ?" toutes les trois à six secondes.

Et, c'est là que ça devient extraordinaire, cinq minutes plus tard, paf, une autre fille qui se met à vomir dans le bus. Avec un peu de chance, y'avait un arrêt juste deux secondes plus tard, alors elle est descendue continuer son petit vidage/videment/je sais pas à l'air libre.

Et la chauffeuse est redescendue du bus.
C'était reparti l'hystérie générale dans le bus. On en était à vingt minutes de retard.
Puis, la chauffeuse elle est reviendue dans le bus, et elle a dit là il faut que j'appelle les pompiers parce qu'elle a été malade dans le bus, donc soit vous attendez soit vous allez prendre un autre bus.

On était à, genre, 1.5 km du terminus, 25 minutes de retard, alors les trois quarts des gens du bus ils ont jailli hors du en maugréant comme si c'était les dix plaies d'Egypte qui leur tombaient sur le râble.

Je fis de même mais sans le maugrément. Enfin au début, puis je vis qu'il était 9h05, que j'étais à presque 3km de la fac et que j'avais cours au 4è étage 25 minutes plus tard.
Mais n'écoutant que mon courage, je me suis mis en route plus rapide que l'éclair, et alors, t’imagines même pas, à 9h32 j'étais dans ma salle de cours au 4è étage.

Puis mon prof est arrivé à 10h20, parce qu'il avait eu des problèmes de train à cause du suicide.

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Bidules/Objets/P1140105.jpg

Bientôt on va croire que j'ai un blog de voitures tunées et on va me forcer à aller sur Skyblog, si ça se trouve.
Mais j'avais dit que je te montrerais la voiture après qu'elle soit passée entre les mains expertes de peinture de Vévé, donc je m'exécute, au péril de ma vie et tout.
Si t'as le souci du détail tu verras qu'il a même repeint les jantes, en bleu foncé ou je sais pas trop quelle couleur c'est.

Et maintenant c'est optimal, alors tu peux même imaginer la même voiture mais avec la bande bizarre sur le devant et autour du pare-brise et l'arrière en couleur pêche, pour rigoler un peu.

Haha, comme on rigole.
 
Note quand même que Vévé il a sorti la voiture du garage exprès pour que je la prenne en photo pour la mettre sur mon blog, héhé, il est gentillet.

De krommlech.

Rangé dans Photo-photo.

Vévé, ou l'art.

Vendredi, 2 octobre 2009.

En ce moment il se passe trop des choses palpitantes à la maison des dalmatiens de la montagne. On est passés à côté d'une catastrophe planétaire. Genre le jeudi noir tu vois. Là ça va, c'est une minime catastrophe, c'est le premier choc pétrolier, pas plus. De la roupie de sansonnet, pour tout dire.

Chritelle elle a une voiture qui est vieille et qui avance pas, et qui a une couleur de salle de bain. C'est une vieille Clio des années 90, puis je dis couleur de salle de bain parce que les meubles dans notre salle de bain ils sont pareil, bleu quoi. Bleu EDF-GDF, on va dire. À l'époque.
Tu sais normalement les voitures elles ont des peintures métallisées ou brillantes. Là c'est une couleur mate de meuble de salle de bain.

Puis, y'a quelques temps, va savoir pourquoi, Vévé il s'est mis en crâne de repeindre la voiture de Chritelle. Mais pas uniformément parce que c'est un être complexe.
Donc il voulait faire ça :
- les pare-chocs en noir
- les rétroviseurs, l'arrière et une bande sur le devant en pêche
- le reste en bleu salle de bain
En tout sérieux, j'ai cru que c'était une blague quand il a dit ça. Je lui ai dit de faire des petits nuages sur le toit et de l’herbe le long des portières. Mais non, il plaisantait pas, souvenons-nous que Vévé est cet être qui faisait des franges à ses vieux pantalons pour faire des shorts et qui a fait la mémorable voiture en carrelage dans le garage.

Donc il s'est exécuté.
Le krach boursier de 1929, te disais-je.

Je sais pas si tu imagines le mélange entre le bleu salle de bain mat, le pêche mat et le noir normal. C'est à pleurer.
D'ailleurs quand Vévé est allé chercher Noyémie au collège dans cette voiture elle a pleuré. Tu m'étonnes. Hahaha. Vévé il la voit arriver en pleurant alors tu sais il s'est inquiété, il croyait qu'il s'était passé un truc et tout, mais en fait elle pleurait parce qu'elle avait honte de monter dans la voiture.

Note que hier je suis rentrée et y'avait la voiture dans le garage avec la porte ouverte, alors vite fait j'ai refermé la porte pour pas que les humains voient la catastrophe depuis la rue.
On peut pas tout assumer, non plus.

Vévé, après avoir entendu les différents adjectifs caractérisant ses extravagances, il s'est dit que bon y'a un truc qui cloche alors il a décidé de repeindre la voiture. Tout ce qui était en pêche (nan mais en plus pêche, ça fait super viril et surtout, ça fait super voiture, quoi) il l'a mis en noir.
Donc maintenant elle est à moitié bleu salle de bains à moitié noir, avec une bande sur le devant et une autre sur le côté et tout, enfin c'est l'éclate quoi.

Et là je sens que t’es tristesse, mais je peux pas encore prendre de photos parce que c’est pas fini (il est en train de repeindre les jantes, hmm hmm).
Mais je te montrerai bien ça un jour ou l’autre.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Animaux/Chats/Krommlech.jpgJe mets un truc beau pour compenser toute cette catastrophe.

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

Lorànt Deutsch viens sur mon blog.

Jeudi, 1er octobre 2009.

J'ai envie d'aller à Paris-Paris. Toute seulabre. Juste une journée. Avec un livre dans une main, et un plan et un appareil photo dans l'autre. Ou peut-être avec un appareil photo dans une main, et un livre et un plan dans l'autre. C'est pas encore décidé ça.

Je pars le matin et puis je rentre le soir, et entre les deux je me balade dans Paris avec les éléments suscités.

C'est de la faute de Lorànt Deutsch. Bravo, Lorànt Deutsch.
Lui je le regardais à la télé quand j'étais petite, dans les Intrépides. Y'avait lui p'is une fille avec un accent canadien là, c'était sympa.
Puis la première fois qu'avec Youguette on est sorties comme des grandes, à Nancy, on avait pris le bus et tout, y'avait Lorànt Deutsch aussi. Pas dans le bus, hein. On avait 13 ans (enfin elle elle en avait 14 parce que c'est une vieille, mais tu vois). On savait pas qu'il fallait composter les billets, on savait pas où on devait descendre, c'était plutôt folklorique. Et donc le soir de notre première sortie comme des grandes on est allées au cinéma (bon le soir y'avait Vévé quand même, t'imagines pas qu'à 13 ans on vadrouillait deci delà comme on voulait). Et puis c'était un film avec Lorànt Deutsch. Bon c'était pas le film du siècle, mais c'était la première sortie comme des grandes de Youguette et moi, alors bon.

Je l'ai vu à la télé jouer un Juif pendant la seconde Guerre mondiale ou Jean-Paul Sartre. Je l'ai vu au cinéma jouer Jean de la Fontaine. Je l'ai vu au théâtre jouer dans une pièce d'Oscar Wilde (avec Youguette, mais là on était sorties le soir toutes les deux sans nos parents, l'extase quoi).

Donc voilà, Lorànt Deutsch c'est les mercredis matin chez mère-grand, la première sortie avec Youguette, le Triporteur de Belleville (haaaa je pourrais le regarder un million de fois ou presque). C'est aussi Oscar Wilde et tout ça.

Puis maintenant, bravo, il écrit un livre sur l'histoire de France que même pas je le savais, mais il s'est trouvé sous mon nez à la caisse de la Fnac, tu vois le genre.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Humains/Gens/9782749910116FS.gifLe livre il s'appelle Métronome, comme tu vois.

Et là, voilà, bravo Lorànt Deutsch, maintenant j'ai envie d'aller à Paris, toute seulabre, juste une journée, avec un plan, un appareil photo et son livre.

Lorànt Deutsch il est genre passionné d'histoire (ouais attends j'aime pas n'importe qui, hein). Puis il écrit son livre, et il retrace l'histoire de Paris siècle après siècle, depuis que Jésus il est soi-disant né (je dis soi-disant pour la date, par pour la naissance), en choisissant une station de métro pour illustrer chaque siècle.
C'est pas ça le plus palpitant de l'histoire, parce que de l'histoire, justement, ça va j'ai mon compte depuis quelques années.

Le truc qui est magique dans ce livre, c'est qu'il indique tous les endroits où il reste des vestiges de telle ou telle époque. Parfois de tous petits machins qui sont dans des propriétés où même pas tu rentres si tu connais pas le digicode. Parfois des machins où y'a des gens qui passent devant tous les jours sans les remarquer.

Ça me fait baver (mais proprement, attention).

Voilà, j'ai envie de voir tous ces machins, les restes de chapelles, les bouts de mur d'enceinte et les tours de guet, les vieilles maisons et les plaques qui laissent une trace, les lieux de tel évènement, et tout ça, tout ça.

Faut que je sois seulabre sinon c'est moins rigolo.
Il me faut un appareil photo pour immortaliser.
Il me faut un plan parce qu'à part la ligne 4 et la ligne 1, c'est imite limite Paris et moi.

Mais il me faut les sous, aussi.

Alors gentil M. Lorànt Deutsch, maintenant que tu m'as donné l'envie s'il te plaît passe-moi les sous pour que j'aille (en plus je suis allée voir de tes films au ciné et de tes pièces de théâtre au théâtre, alors on a qu'à dire que c'est un remboursement).
Puis tu pourras être mon guide, si tu veux.

(D'abord gentil M. Lorànt Deutsch, passe sur mon blog pour lire ça, merci bien.)

(Et ça sera très rigolo qu'en fait il fasse des recherches sur Google avec son nom et qu'il tombe sur ça, nan ? J'aimerais bien quoi.)
 

De krommlech.

Rangé dans SCF, Sans catégorie fixe.

<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

Créer un podcast