Comment Ursule devint une star.

Lundi, 26 avril 2010.

Père Castor l'a jamais fait, alors hop c'est parti, je le remplace et je te raconte l'histoire de sainte Ursule et les onze mille vierges. Ça c'est de l'hécatombe ou je m'y connais pas, elles ont toutes été trucidées.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Arts/450pxKolnstursulaschutzmantelheilige.jpg

Il était une fois, au Ve siècle après le petit Jésus (hier dans une brocante j'ai vu une crèche et le Jésus il faisait la taille d'un des moutons, je te raconte pas la souffrance de Marie au moment de l'accouchement dans ces conditions), la fille du roi d'Angleterre. Cette brave jeune fille s'appelait Ursule. Comme elle était du genre croyante, un jour elle a décidé de partir en pèlerinage à Rome.

À l'époque c'était toute une organisation, pas tu prends ta valise et un train pour Lourdes et c'est parti mon kiki.
Comme Ursule était une jeune fille de bonne famille, elle allait pas partir seulabre sur les routes, imagine qu'une personne mal intentionnée se pointe ? Donc Ursule est partie avec une escorte. Dans son escorte, y'avait onze mille de ses servantes (je sais pas si c'était l'ensemble ou si elle en avait encore plus que ça, mais dans tous les cas ça devait y aller les RTT pour occuper tout ce monde).

La fille, elle va traverser la moitié de l'Europe, donc elle prend une escorte, maligne, la guêpe, mais cherche pas, ça a pas fait tilt que deux-trois types avec deux-trois armes ça pourrait être pas mal pour sa défense. Elle a du se dire, "si je me fais attaquer, je mets les onze mille bonniches devant moi, le temps que mon tour arrive la lame sera émoussée", ou je sais pas quoi.
De plus, les onze mille servantes elles étaient toutes vierges. Je sais pas si elles étaient toutes des ados ou qu'elles étaient moches ou autre, mais voici nos onze mille une vierges (Ursule c'est une princesse, évidemment elle était vierge) partie sur la route de Rome.

La logique, quand tu vas de l'Angleterre à Rome, c'est de traverser la France en diagonale, t'arrives en Italie et hop tu trottes jusqu'à Rome. Sauf que nous l'avons vu, Ursule et ses copines n'avaient pas été servies au rayon logique, et donc pour aller à Rome, elles décident de passer par le Rhin, et elles se trouvent à Cologne.
Peut-être Ursule profitait-elle de quelques instant de paix en l'absence de son paternel pour vivre une vie plus aventureuse qu'à l'accoutumée.
Peut-être Ursule n'avait-elle aucun sens de l'orientation.
Nous ne le saurons jamais.

Il se trouve qu'à cette époque, vers 450 après la naissance de Jésus, à Cologne, pile au moment où Ursule et ses comparses arrivent, manque de bol, y'a Attila.
Attila le Hun, tu sais, le fléau de Dieu et tout le tremblement.
Au détour d'une ruelle, Attila tombe sur le charmant minois d'Ursule, et sans même le concours de Cupidon, notre brave homme tombe éperdument en amour pour la princesse. Il lui fait des avances. Ursule rougit, dit "huhuhu", et explique grosso modo à Attila qu'il est bien gentil, mais elle est pas à fond dans le type asiatique, elle préfère attendre encore un peu pour trouver le grand amour.

Attila a pas l'habitude de se prendre des râteaux. Il prend son arc, il s'éloigne un peu d'Ursule (pour viser), et paf ! Il lui plante une flèche en plein cœur. Il avait un couteau sous la main et il était à douze centimètres d'elle, mais va savoir pourquoi il a préféré sortir son arc.
Voici Ursule décédée.

Et là, bon, grosso modo, c'est le carnage. Attisés par la vue du sang, les soldats d'Attila prennent tous leurs arcs, et ils se mettent à décocher en plein sur les bonniches, qui avaient rien demandé mais tant pis pour elles.
Note bien ces deux faits abracadabrantesques :
1. Aucune des onze mille servantes à réussi à s'échapper dans la cohue.
2. Aucune des onze mille servantes n'a été rudoyée pendant les opérations. Je veux dire, elles sont toutes mortes vierges.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Arts/MeisterderUrsulalegende002-copie-1.jpg

Conclusion, les pauvresses ont été catapultées martyres, canonisées vite fait bien fait, et nous voici avec onze mille une saintes vierges sur les bras.

Ça c'est ce qu'on nous raconte. Mais, je crie à l'arnaque !
À l'arnaque ! À l'arnaque !
 


Par le truchement de mon cours sur la mémoire, j'ouïs la naissance de la légende. Et bon, je vais te raconter, et si tu pensais qu'Ursule était pas une flèche, tu vas voir le niveau des gens du Moyen-âge.

Un jour, au IXe siècle, à Cologne, les gens décident de faire deux-trois travaux dans l'église, pour la rafistoler un peu, parce qu'elle avait déjà 400 ans la machine. C’est donc une église du Ve siècle, qu'on a construite pour honorer des vierges martyres, mais on savait plus qui, parce que ça faisait longtemps.
Et là, au milieu des truelles et des marteaux piqueurs, ils trouvent une plaque, où dessus c'est écrit "XI. M. V.". C'est du latin, comme tu vois, pas un message secret pour James Bond.

Et là, y'a un type dans l'assistance qui a un éclair de lucidité. Il dit je sais, je sais ! Ça veut dire "Onze mille vierges !".
Tu vois, XI = onze, M = mille, V = vierges.
Ça pourrai vouloir dire XI = onze M = martyres V = vierges, ce qui avait l'air plus logique, mais non, c'est onze mille on t'a dit.

Ils sont tous jouasses de leur découverte, ils continuent  leurs travaux, et là ils trouvent un cercueil !
Dans le cercueil, y'a un squelette de fille, une fille de huit ans, et sur le sarcophage, c'est écrit "Ursula".

Re-tilt (c'était la journée des éclairs de génies) les types ils se disent : mais ouais, c'est Ursule qui est morte en même temps que les onze mille vierges ! Elle a dix ans de plus dans la légende, mais allons, tu vas pas chipoter !
Après, c'est la fin des travaux, l'église est toute belle, et on passe à autre chose.

Mais, trois siècles plus tard, on décide d'agrandir l'église, parce qu'elle est devenue un peu étroite.
À côté de l'église, y'a le cimetière, donc pour agrandir l'église, faut déboîter le cimetière.
Joyeusement, les gens se mettent à la tâche. Ils vont avec leur pelle et leur pioche dans le cimetière pour faire de la place, et paf paf paf.

Et là, bon je te le dis parce que tu devineras jamais, mais en retournant le cimetière, ils trouvent des ossements. PLEIN d'ossements !
Les gens de Cologne, faut pas leur faire à eux, ils voient les tonnes d'ossements, et c'est limpide : mais c'est les os des onze milles vierges de la plaque !

Franchement, à ce moment du récit, je demande un petit instant de recueillement devant tant de génie.
Les types, ils retournent un cimetière, ils trouvent des os dedans, et la seule connexion qui se fait dans leur crâne c'est "tiens ça doit être les 11.000 hypothétiques filles mortes y'a sept cents ans !".

(Recueillement.)

(Fin du recueillement.)

Voici nos bons Colonais bien contents : ça faisait trois siècles qu'ils cherchaient une preuve des onze mille vierges, et voici que tous ces ossements leur tombent dessus !

Conclusion, ils empoignent les os, ils les nettoient un peu, pour faire plein de belles reliques de martyres. Imagine le délire : 11.000 crânes + 22.000 bras + 22.000 jambes + des centaines de milliers de phalanges.
Ils en distribuent quelques unes à leurs poteaux, et le reste, ils le vendent, c'est la richesse qui leur tombe sur le râble.

Et puis un siècle plus tard, monsieur de Voragine décide de mettre par écrit l'histoire d'Ursule et ses suivantes, avec en guest-star Attila et le roi d'Angleterre, et tout est bien qui finit bien.

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

Les petits trucs en plus.

Pour compléter.

Par Thallulah le Lundi, 26 avril 2010
Si on se fie à l'image n°1, les 11000 vierges étaient toutes naines. (ou alors, Ursule était une géante de 8 ans)
Si on se fie à l'image n°2, les 11000 vierges étaient toutes niaises. (elles pleurent les mortes au lieu de sauver leurs peaux respectives)
Pi bon je veux pas dire, mais V signifie plus probablement "cinq" que "vierges ; mais alors pourquoi "onze mille cinq", en voilà une question qu'elle est bonne...
Voyons le bon côté des choses : les colonais sont imaginatifs ! Pas futes-futes, mais on peut pas tout avoir...
Par Madness.of.Love le Lundi, 26 avril 2010
Wow. Miam.
Dis donc, 'sont un peu fêlés vos historiens =D !
Non, je blague. Les miens sont pires, à spéculer sur le futur... Enfin, c'est plutôt des historiens économistes que je rencontre =).

Merci pour la légende d'Ursuuuuuule !
Par Madness.of.Love le Lundi, 26 avril 2010
*cri de groupiiiiiie*
Par Mneemosyne le Lundi, 26 avril 2010
Encore une bonne raison, cet article, je veux dire, qui justifie le lien chez moi... Vive vous, lorraine Krommlech.
Par ErratumXD le Lundi, 26 avril 2010
Trés interessants, mais ça soulève des questions... combiens d'autres légendes se sont construites comme celle d'Ursula et les 11 000 vierges ?
Par krommlech le Lundi, 26 avril 2010
Des masses à mon avis.
Selon la légende, saint Simon (l'apôtre, mais pas Pierre, l'autre Simon) a été scié en deux. Mais en fait c'est parce que son prénom commence par "si" Si/scie, et hop !
Par ErratumXD le Lundi, 26 avril 2010
alala y en a qui vont franchement pas chercher loin...
Par im4gine le Lundi, 26 avril 2010
Je n'ai pas la réponse à ta question, peut etre que dieu est un fait un Skyzophrène mal assumé... =D Nan?
Par lisaewilan le Lundi, 26 avril 2010
ursule elle a dix ans et son papa la laisse gambader joyeusement à travers l'europe accompagnée de 11 000 cruches ... heu pardon, servantes ? Il était pas du genre inquiet le papounet
Par allegrement le Jeudi, 29 avril 2010
Bon, c'est le 2è article le plus drôle que j'ai lu depuis longtemps ! :D Excellent ! Je veux que tu viennes me raconter une histoire :D
Par Edgar.Friendly le Jeudi, 29 avril 2010
Hahahaha XD
J'adore quand tu te mets à toucher à l'église et aux saints, leur absurde + ton ironie, c'est dément ^^
Par tigrou143 le Jeudi, 6 mai 2010
Tu m'avais déjà raconté alors j'admet que j'ai pas trop lu sur ce coup là...
 

Pour compléter.









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://krommlech.cowblog.fr/trackback/2990220

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast