La genèse de Ciboulette

Jeudi, 6 septembre 2007.

Nombreux sont ceux qui se sont interrogés sur la jeunesse et sur ce que fut la célèbre herboriste avant son arrivée remarquée au château un jour de tempête lors de cet hiver si violent que rares sont ceux qui ont pu y survivre pour s'en souvenir. En effet, ce jour là, elle arriva sous la neige, habillée uniquement d'une toge simple et légère comme celles que l'on porte lors d'une chaude journée d'été ; cela fut sans doute le point qui marqua tous les esprits lors de son arrivée : une femme ravissante qui semblait ne pas craindre le  froid,  une femme timide et réservée qui ne cherchait qu'à rendre service à ceux qui en avaient besoin (et nous le savons tous, nombreux étaient ceux qui avaient besoin de ses services en cette période). Mais qui est-elle se demandaient-ils, d'où vient-elle ?

C'est ce que je vais vous narrer ici. Je dois admettre que je suis un privilégié car nombreux sont ceux qui ont tenté avant moi de percer son secret, et tout aussi nombreux sont ceux qui ont échoué. Les recherche au sujet de Ciboulette ne sont pas faciles, notamment à cause de la réaction du roi, qui, une fois qu'elle l'eut trahi et eut fui, brûla tous les écrits relatant ses exploits, toutes ses recettes, tous ses mémoires, absolument tout…ou presque. Les souverains souvent ignorent les détails cachés de leur royaume, souvent ils ignorent que nombre de leurs sujets ont caché des écrits dans la peur que sa réaction soit ce qu'elle fut. C'est ainsi que grâce à nombre de « services » rendus, et aussi grâce à la petite fortune que mes parents m'avaient léguée,  j'ai pu patiemment réunir les écrits me permettant de retracer une grande partie de la jeunesse de cet être exceptionnel que fut Ciboulette l'herboriste.


Dans sa jeunesse, Ciboulette commença comme toutes les jeunes filles de bonne famille à vivre chez ses parents qui comptaient la marier à un homme bien placé de la région afin qu'elle sache, comme tous les enfants, subvenir aux besoins de ses parents dans leurs vieux jours. Mais cela ne suffit pas à Ciboulette…vers ses 17ans, elle commença à être attirée par la vie extérieure, elle ne pouvait se contenter de sa petite bourgade natale et voulait découvrir des horizons nouveaux et pour cela elle ne trouva qu'un moyen. Elle capturait des oiseaux, connus pour les grandes distances qu'ils parcourent  à chaque changement de saison et leur accrochait des messages aux pattes. Elle ne savait pas si quelqu'un trouverait un jour un de ses messages, mais elle gardait bon espoir.  Ses parents, ne voulant pas troubler sa jeunesse, la laissait faire. Puis vinrent les réponses, parfois par le même oiseau, parfois par messager. Elle se tissa ainsi une vraie toile d'araignée qui s'étendait au-delà des frontières, au-delà des océans et au-delà des guerres (cela n'est en fait que les prémisses du réseau de fournisseur qu'elle utilisera plus tard pour lui fournir toutes les herbes dont elle a besoin dans ses préparations, il s'agit là d'un de ses secrets les mieux gardés).



Puis un jour, elle tomba sur quelqu'un de différent, il n'était pas de son pays, il était marin. Peut-être même un jour deviendrait-il ennemi de son état, mais cela, elle s'en souciait peu car il lui plaisait et cela lui suffisait. Cet homme lui proposa une chose toute simple, venir le voir dans son pays natal afin qu'ils fassent connaissance et qu'elle voit autre chose que son village natal, elle accepta sans hésiter. C'est ainsi qu'elle partit, seule en pays inconnu, à la rencontre de cet inconnu qui lui proposait de découvrir des horizons nouveaux.


Et elle y prit gout. Je peux ici affirmer sans trop de doute que si cet homme ne l'avait pas invitée, jamais elle ne serait devenue ce qu'elle fut. En effet, sans lui elle n'aurait pas prit gout à la nature, aux choses simples de la vie ; sans lui, jamais elle n'aurait eu envie de recommencer à voyager et ainsi jamais elle n'aurait pu découvrir sa vocation.


En effet, l'année suivant leur rencontre, il lui proposa un nouveau voyage, plus long et dans son propre pays cette fois-ci. Bien entendu elle accepta à nouveau avec empressement. Et ils partirent pendant une lune à 2 chevauchant à travers la campagne jusqu'à des endroits inconnus de tous que seul leur amour pouvait les pousser à trouver. C'est durant ce voyage qu'elle se rendit compte qu'elle comprenait l'essence même de chaque plante. Elle se rendit compte qu'elle pouvait sans problème choisir les plantes qui, une fois mélangées, fourniraient une potion contre la fatigue ou au contraire en changeant une plante, une potion pour favoriser le sommeil.


C'est alors qu'à son retour elle chercha les personnes les mieux placées pour lui apprendre ce métier qu'elle désirait plus que tout pouvoir pratiquer, l'herborisme. C'est ainsi qu'elle parcouru à nouveau les régions de son pays à la recherche de ces praticiens bien peu reconnus et si peu appréciés sans jamais cesser de penser a son être aimé qu'elle savait retrouver une fois sa formation terminée.


Cette formation elle l'acheva au château royal. Comme le veut la tradition, son dernier maitre devait choisir pour elle un endroit où elle exercerait sa profession jusqu'à ce qu'elle sente qu'elle avait abouti sa formation. Et ce maitre choisit le château royal. Il savait bien qu'en cette période de difficultés intenses pour le pays, seule une personne avec une aussi forte personnalité que Ciboulette pourrait aider le roi et ses ministres à remonter la pente, uniquement par sa présence. Et il ne se trompait pas le vieil ermite, peu de temps après son arrivée, la vie du château avait reprit sa vivacité et son efficacité, jamais le royaume n'avait connu telle opulence, et bien entendu personne ne se doutait de la personne qu'il fallait remercier.



Mais Ciboulette n'était pas heureuse, son cœur tendait toujours vers le pays voisin, celui où l'élu de son cœur travaillait si dur pour une seule chose : permettre à sa bien aimée d'avoir une vie confortable une fois qu'elle le rejoindrait.


Ce qu'elle fit peu de temps après. Voyant que son rôle était terminé elle voulut partir mais eut le malheur d'en informer son roi. Ce dernier, si avide et cupide, ne désirait pas laisser partir la source de son succès, aussi l'enferma-t-il dans sa tour. Mais Ciboulette ne se laissa pas faire ! Jamais il ne faut négliger l'importance des amis qui peuvent aider quelqu'un. C'est donc grâce à l'aide de son apprenti mais aussi de ses amis les plus proches du château (et aussi grâce à quelques poudres bien utiles pour endormir les gardes) qu'elle se faufila un soir hors du château pour se dépêcher de filer là où son cœur la guidait depuis toujours.

 


C'est ainsi que se finit l'histoire de la jeunesse de Ciboulette, mais chuuuut cela doit rester entre nous…


De krommlech.

Rangé dans Saperlipopette.

Les petits trucs en plus.

Pour compléter.

Par lisaewilan le Jeudi, 6 septembre 2007
whaou, c'était trop chouette ! t'es sur que tu vas pas être auteur de contes pour enfants plutôt que marrin ? en tout cas, bravo, c'était trop bien, j'ai adoré !
Par tigrou143 le Vendredi, 7 septembre 2007
je devrais changer de profession tu penses? je suis pas sur que j'y ferais fortune, j'ai pas bcp d'imagination mais en tou ravi que ca te plaise :-)
Par tigrou143 le Vendredi, 7 septembre 2007
tout avec un T évidemment, halala si tot le matin je fais pas attention, désolé si j'ai choqué des gens ;-)
Par krommlech le Vendredi, 7 septembre 2007
Et avec un "cas" après le "tout" ou bien nan c'est du spécial bonus ? :p

Je pourrais répéter ce que je pense de ton articlation et tout ça tout ça mais en fait, nan, haha. Tu le sais déjà =)

Oui j'trouve aussi que tu devrais devenir écrivain de contes pour enfants, en Lorraine pour exempler :p
Pas beaucoup d'imagination ça reste à prouver, hein, avec ce que tu as écrit sur Ciboulette par ici et ce qui est en ma possession à son propos :p.
Par tigrou143 le Vendredi, 7 septembre 2007
nan c bon pas besoin de me faire une remarque sur mon articulation ou ma façon de parler, je sais qu'elle est bizarre et n'a ni queue ni tête...
bon allez si vous insistez et que j'ai encore un éclair de génie (je vous préviens ca n'arrive pas souvent du tout) je peux me lancer ds la rédaction d'une autre aventure de ciboulette un de ces jours...vais finir par me faire payer moi (en nature c bon émil ;-) )
Par krommlech le Vendredi, 7 septembre 2007
Articlation pas articulation très cher. Le fait d'articlationner quoi. Que je trouve extrêmement chouette.
Et soit dit en passant je vois pas ce que tu reproches à ton articulation, mais une telle pluie de compliments dans tes articles sur Ciboulette, il fallait bien que tu te rabaisses un peu hein :p

Euhhh oui le paiement en nature hein.
BONNE IDÉE :-D
:p

Je vote pour, ouiii, un nouvel article quand tu veux =)

"et que j'ai encore un éclair de génie (je vous préviens ca n'arrive pas souvent du tout)"
HAHA.
Par tigrou143 le Vendredi, 7 septembre 2007
bon okok, si je sais que j'aurai droit à une belle récompense je peux éventuellement tenter de me motiver et puis tenter de t'écrire qq chose...quoi que si je trouve plus rien pr ciboulette je peux changer de domaine? genre me lancer ds le conte pr enfant par exemple?(enfin si là j'y trouve des idées...)
Par krommlech le Vendredi, 7 septembre 2007
Tu écris absolument ce que tu veux, le mdp invité est là pour ça.

Mais je veux bien avoir l'exclusivité par mon statut de propritaire des lieux et surtout de fiancée du génie :p

Réhausse le niveau de mon blog je t'en prie =)
Par lisaewilan le Vendredi, 7 septembre 2007
oui, moi je veux une nouvelle hisoire. Sérieusement, après quand t'en auras fait plein, on les réunira dans un livre et on les fera publier ( et moi je veux bien faire le dessin de la couverture et le résumé ^^). Aller, continue comme ça t'es bien parti.
Par tigrou143 le Vendredi, 7 septembre 2007
allez hop petite phrase méchante avec moi meme (tu m'a ouvert la porte en grand faut avouer)...
mais enfin chère proprio, je ne rehausse pas le niveau de ton blog, je le fais descendre ds les abysses...
je sais je sais je suis grave et j'arrive presque au niveau d'élo (quoique je pense pas, elle a un bon niveau qd meme)
Par krommlech le Vendredi, 7 septembre 2007
J'pense qu'il faudrait que la jeune pas-sieuse voie ça, ça confirmerait sa thorie des gens qui se rabaissent sur Cow ^^
Même si t'as pas de blog à proprement parlé, ça marche aussi.

Bande de méchants avec vous-même, quand j'aurai des supers -pouvoirs je vous ferai devenir violets à pois rouges quand vous direz des mensonges du genre.
Par logorrhee le Samedi, 8 septembre 2007
Haha c'est marrant y a une mouette (ou une colombe mais a deux plumes près c'est pareil (d'ailleurs c'est peut etre un pigeon albinos ou un canari albinos ou un goéland albinos ou un pingouin albinos ou une autruche albinos ou un-oiseau-dont-je-n-arrive-pas-à-me-rappeler-le-nom albinos)) qui a cassé sa cage et ca m'a fait réagir (enfin est-ce qu'on peut vraiment appeler ca réagir ?)
Bon maintenant je vais lire l'article qu'il a l'air bien intéressant mais bon suspense vu que j'l'ai pas encore lu, si ca s'trouve il est trop pourri ! mais bon normalement sur les blogs on dit tout le temps aux gens que leur blog il est bien etc. Mais moi je préfère emmerder les gens qui ont des blogs pourris en leur disant que leur blog ben il est pourri. Cependant je ne sais pas si le tien est pourri vu que j'l'ai pas encore lu (enfin un article mais ca compte pas vraiment) enfin bon bref voila quoi (conclusion de fou).
J'arrive plus a m'arreter a l'aide !! j'écris j'écris j'écris (j'aime bien le truc ou on met les commentaires, moi il est tout moche et tout gris, c'est pas que j'aime pas le gris parce que oui j'aime le gris)
bon j'arrete maintenant ou j'épuise les 800 autres caractères restants ?
Hésitation purement intensive et profonde.
Le temps que je trouve une réponse je serai déja a la fin donc autant ne pas se la poser cette question.
MAIS si je ne me pose plus la question je sais pas quand je vais m'arreter
QUE FAIRE ??
Encore une fois le paradoxe du barbier a frappé. (le truc c'est que le barbier est une femme, et j'l'ai trouvé tout seul !)
Je nage dans le doute et j'aime pas la natation. (ca c'était une magnifique phrase a mettre dans les annales des commentaires longs et pénibles)
 

Pour compléter.









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://krommlech.cowblog.fr/trackback/2188946

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast