Stage vs. Fac.

Jeudi, 18 novembre 2010.

Si on faisait, comme ça, une balance (mais une Roberval avec les petits plateaux !), avec, mettons, d'un côté la fac ce semestre, et de l'autre côté, le stage, bah je te raconte pas, comment la fac elle serait en orbite tellement sa légèreté face au stage l'aurait fait gicler de la balance.

C'est trop cool le truc.

Lundi matin ils m'ont donné vite fait une liste des choses que je suis censée faire, et depuis je m'occupe à mon gré en faisant la liste des choses que je suis censée faire. Je me suis rendue compte au bout de quatorze minutes ou environ que ça serait pas possible de faire le truc principal (challenge : faire un dossier de demande d'autorisation pour une restauration. Le vrai challenge c'est que je fais ça pendant trois semaines, et qu'avant de faire le dossier je dois faire venir un gugusse des monuments historiques pour qu'il estime tout le bazar qu'il y a à faire. Et avant ça faut que je demande des précisions au maire. TU CONNAIS L'ADMINISTRATION).

Mais c'est pas grave parce qu'il me reste plein de trucs très cools.

En plus, je te signale, je suis toute seule dans mon bureau avec l'ordi (bonus-cool), et EN PLUS, la poubelle est à l'autre bout de la pièce, et À CHAQUE FOIS que je jette un truc dedans je fais panier.

Sinon y'a un micro-ondes et une machine à café (30 centimes le café, ou plutôt le chocolat chaud rapport au fait que je bois pas de café).
Et je peux utiliser le téléphone à ma guise.

Je me balade deci et delà dans les couloirs en allant voir plein d'humains de tous les services possibles et imaginables et leur demander des trucs qu'ils savent pas (j'ai mis mille ans à trouver l'archiviste qui était perdu au milieu d'un grenier ou qu'est-ce que j'en sais).
Sinon je me balade deci et delà dans la ville, comme à l'Office du tourisme ou à la médiathèque (et à la médiathèque, y'a un livre magique qui regroupe TOUTES les informations qu'ils m'ont demandées dans deux trucs de la liste des choses à faire (deux trucs sur trois dans la liste, quoi)(je crois qu'ils connaissent pas ce bouquin (ce bouquin est merveilleux)).

Au lieu de me lever à 6h30 ce matin pour aller au stage je me suis assignée une super mission d'aller voir un dossier au service de l'Inventaire à Nancy, et donc finalement je me suis levée à 8h30-haha. Et j'ai fait vingt-huit mille quatre cent douze photocopies GRATUITES (c'est pas comme à la fac, bonus-cool ²) pour étudier les documents à mon bureau (héhé) (et à la mairie je peux même faire des photocopies format A3, plus cool Raoul).
Et finalement ma matinée m'a pris un peu plus d'une heure de travail.

Lundi je me prévois une petite balade dans la ville pour prendre en photo des linteaux de portes et des fenêtres, sauf s'il pleut ça reporte ÉVIDEMMENT.

Et là, je viens de découvrir un truc formidablement magique : tu vas voir une dame avec toute une liste de matériel que tu souhaiterais usiter pendant ton stage (jusqu'à maintenant j'utilisais le contenu de ma trousse ou j'allais taxer mon voisin de la police municipale, et c'est le voisin de la police municipale qui m'a dit d'aller voir la dame). Alors je vais avec ma liste, et elle m'a tout donné, HAHAHA. Je pouvais même choisir la couleur des surligneurs et j'ai une boîte complète de trombones, alors, hé, elle est pas belle la vie ?

(Oui, des photocopies gratuites et une boîte de trombone contribue à mon bonheur, la vie est ainsi faite.)

Et là, je voulais mettre une photo de la chapelle que je dois faire restaurer, mais manque de mug yh'en a pas sur Internet, alors à la place t'auras un gnou (parce que le mot "gnou" est rigolo.)
 
http://krommlech.cowblog.fr/images/gnou2.jpg

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

Les petits trucs en plus.

Pour compléter.

Par f4iry le Jeudi, 18 novembre 2010
tes articles me font bien rire ! Ca à l'air d'être sympa un stage pour la mairie ! j'aurais petre du rester dans l'histoire après tout !
Par Mlle Toutouille le Jeudi, 18 novembre 2010
Ca al'air bien casse tête ce dossier de demande de restauration
Par adiboux le Vendredi, 19 novembre 2010
Il en faut peu pour etre heureux, vraiment très peu pour etre heureux, il faut se sattisfaire du nécéssaire, (oh oui) un peu d'eau fraiche et de verdure, que nous prodigue la nature.....
 

Pour compléter.









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://krommlech.cowblog.fr/trackback/3060602

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast