Prosopographique toi-même.

Jeudi, 24 septembre 2009.

Ils s'améliorent à la fac. Aujourd'hui à ma première heure de cours, il manquait seulement six places dans la salle. Ce qui est un bon score si on considère que mardi aprèm ils avaient prévu une salle de 15 places pour un cours avec quarante personnes.
En plus, c'est même pas comme s'ils tombaient des nuages rapport au nombre d'étudiants qui devaient suivre le cours, vu qu'il est obligatoire pour tous les Masters 1, et qu'on est genre une quarantaine d'inscrits, c'était quand même improbable qu'il y ait déjà plus de 50% de gens qui sèchent dès la première semaine.

Mais je crois que c'est un peu le sentiment général des profs, tomber des nuages rapport au nombre d'étudiants Déjà que les salles sont pas assez grandes en général, y'a aussi leur grande phrase.
Leur grande phrase, c'est "j'avais pas prévu que vous seriez autant, j'ai pas fait assez de photocopies." C'est un peu leur passion dans la vie de faire des photocopies, je dois dire.
Alors que.
On est donc une quarantaine de M1, mettons. Dans une unité, on doit choisir sept cours différents, sur mettons douze une fois qu'on a retiré toute l'histoire des arts, l'archéologie et les autres machins la barbe (tous mes désolés historiens des arts et autres archéologues).

Donc, si on est 40 à devoir choisir 7 heures de cours sur 12, la probabilité qu'on soit une vingtaine par cours est forte, je dirais. Mais eux, dès qu'on est plus de dix ils trouvent ça tout bizarre, saper et lipopette sont sur un bateau, et tous les cæteras.

Et puis je sens que je vais bientôt mourir si j'entends encore des mots bizarres, rien qu'aujourd'hui j'entendis "prosopographique" et "prolégomènes". Sans rigolade.

Puis je fus obligée d'abandonner mes lundis matins libres, parce que l'histoire du Parlement et des parlementaires de la restauration à nos jours, c'est juste pas humainement possible. En plus le prof il connaît par cœur tous les livres avec leur date d'édition et la maison d'édition et il dit "évidemment vous connaissez Pierre Rosanvallon".
Et en plus il dit "prosopographique".
Puis il range sa cravate à l'intérieur de son pantalon, mais ça n'a pas motivé mon choix de changement, promis.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Humains/Gens/3b019d2f7c0e6197a535b6b4b4e1522d0.jpg
Voici M. Rosanvallon qui est un illustre historien il paraît.
Peut-être même qu'il sait ce que prosopographique veut dire.

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

Cours à la carte.

Mercredi, 16 septembre 2009.

C'est pas une sinécure de faire la quatrième rentrée dans un truc à la carte.
Je veux dire, c'est la quatrième année que je commence à la fac, y'a une quinzaine d'année j'étais même pas au courant qu'on pouvait vivre si vieux, et y'a une dizaine d'années, j'étais même pas au courant qu'on pouvait faire des études si vieux. Genre, j'ai vingt ans. Mais j'étais jeune et pas top dégourdie, à l'époque. Ma trousse en sixième elle était en forme de basket à crampon, tu vois le niveau.

Bref l’emploi du temps il est un peu à la carte.
Ils nous disent, pour l’UE703 (j’avais pas conscience qu’un jour j’arriverais dans les UE qui commencent par sept, ohlala), mettons, l’UE703 , si t’es pas acoquiné avec les trucs de la fac, ça veut dire que c’est la troisième unité de cours du septième semestre. C’est comme les chambres d'hôpitaux, avec le truc c’facile à décrypter.
Bref je reviens à mon truc d’à la carte.

Alors ils nous filent une liste de vingt cours différents, et ils disent chaque étudiant il doit suivre cinq heures de cours dans cette unité, vas-y débrouille toi.
T’as pareil avec l’UE 704 où là, c’est plus rigolo, y’a sept heures de cours à choisir parmi 21.

Et cætera, et cætera (moi j’ai par de cætera parce que je fais le machin novateur du patrimoine (c’est le prof avec un nom de coureur cycliste qui s’en occupe, celui-là même qui m’a mis 18 à l’oral au semestre dernier, alors j’aime bien) où je dois écouter des Lorrains du patrimoine nous raconter des machins top-moumoutes ou pas top-moumoutes, je sais pas encore, sur le patrimoine et comment ça fonctionne ce bazar).
 
http://krommlech.cowblog.fr/images/Bidules/Smiley/toons182.gif (C'est ma période je mets des Gif à qui mieux-mieux (je me demande pourquoi j'usite pas cette expression
plus souvent, elle est hyper classe), tu m'excuseras. Ça décore un peu les articles quoi.)

 
Donc c’est à la carte, disais-je.

Au bout de quatre ans, y’a plusieurs éléments à prendre en compte dans le choix. Le thème, genre épistémologie et méthodologie de la littérature latine classique et chrétienne. Si tu sais ce que c’est épistémologie, bravo. Moi je croyais que c’était un truc sur la grippe Touché-Coulé, t’as vu comme je suis conditionnée par la télé, genre comment survivre à l’épidémie mortelle (en Lorraine ça baigne on a une barrière naturelle, même que la grande Peste de 1348 qui a trucidé un quart de la populace européenne elle est même pas passée par la Lorraine, le Tchernobyl il s’est arrêté à la frontière, on est des winners survivors top-classes).
Donc le thème.

Après ce premier écrémage, deuxième choix, l’horaire. C’est-à-dire qu’il faut faire gaffe à pas prendre un cours qui a lieu en même temps qu’un autre cours, sinon c’est le bazar, au revoir le cours sur les bibliothèques ou au revoir le cours sur l’histoire de la Lorraine au Moyen-âge, c’est selon.
Puis aussi, les élites guerrières celtiques, c’est cool, le lundi matin de 8h à 10h, c’est pas cool.

Ensuite si jamais y’a encore du choix, faut voir le prof. Ça c’est grâce à l’ancienneté que tu peux faire.
Mettons un prof qui était déjà chiant une heure par semaine, si c’est pour l’avoir par deux ou trois heures d’un coup, personne y survivra. Plus, en plus, y’en a qui note mal alors c’pas la peine d’y aller.
Sur ce coup-là, j’ai pas fait les choix tactiques, j’ai pris un prof qui est disons légèrement soporifique, plus un qui note moyen par au-dessus de 11, plus un qui est absent à peu près une fois sur deux, enfin ça va être la folie.

En plus, même pas je trépasse à l’idée d’avoir 15h30 de cours par semaine (ouhlala), pas comme les pauvres M2 qui sont passés de 8h l’an dernier à 14h cette année, alors qu’ils s’attendaient à avoir 4h de cours hebdomadaires, merci la réforme des Masters, limite ils crient à l’esclavage les pauvrets.

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

Ramène-toi mardi.

Jeudi, 10 septembre 2009.

Le campus des lettres et des sciences humaines de l'université de Nancy II de la Lorraine il fait pas exception niveau administration. C'est un brin la loose, communication et tout ça ils ont l'air de moyen pas connaître.

Comme à Lille ils ont pas voulu de moi les méchants, je me suis inscrite dans un Master tout nouveau tout beau de Nancy, tellement nouveau et beau qu'en juin ils savaient pas encore quels cours on allait suivre ni rien.

Un truc plein de suspens comme j'aime.

Et je devais avoir la réunion d'information lundi 28, à 11h. C'est écrit sur un pdf sur le site du campus, que tu dois aller consulter toi-même parce qu'eux ils te mettent pas au parfum. Le point c'est qu'ils mettaient que la salle de la réunion est à préciser, du coup de temps en temps, hop je me traîne sur le site pour voir s'ils l'ont pas ajoutée

Et là, magie, magie, et leurs idées ont du génie, ils ont mis la salle ! Donc c'est en 440, parce qu'ils se sont possiblement dit que ça devait nous manquer de nous traîner au 4e étage (111 marches dans la joie et la bonne humeur) après les vacances, sûrement que les 12.628 salles du rez-de-chaussée et du 1er étage étaient pas assez grandes pour accueillir les quatorze pelés qui veulent faire un Master en histoire.
Alors maintenant on a la salle, mais c'est plus du tout le 28 septembre à 11h la réunion, ça s'est transformé en mardi 15 à 17h. La semaine prochaine en fait.

Puis même pas ils te diraient, ohoh, c'est rigolo, on a décidé d'avancer la réunion d'information de deux semaines, j'espère que t'avais rien de prévu, ramène ta fraise mardi sinon t'es mal barré. Ils préfèrent te faire de petites surprises, comme ça tu le découvres par toi-même si tu te traînes su le site, ou tu le découvres pas si tu te traînes pas sur le ste, c'est tout à fait cocasse, tout est entre tes mains.

Les fifrelins, c'est administrationneurs.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Lieux/Nancy/P1100252.jpg
T'es chanceux, je vais bientôt revenir avec mes palpitantes aventures de fac d'historienne en goguette.

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

Le calendrier.

Dimanche, 26 juillet 2009.

Ouhhh attention, attention. Je viens de regarder le calendrier de l'année universitaire sur le campus des lettres et des sciences humaines de l'université de Nancy II. J'aime bien parler de la fac ça fait toujours plein de compléments du nom.

Figure-toi que, cette année, nous n'aurons point de vacances de la Toussaint. On perd notre petit privilège, là. Tout ça à cause des bloqueurs ces sales putois.
Et puis on a pas non plus de vacances entre les partiels du premier semestre et la rentrée du deuxième semestre.

Et c'est ça que je trouve tout à fait formidable. Au premier semestre, on a douze semaines de cours, sans pause, puis les deux semaines de Noyel qui sont censées être pour réviser, puis les partiels.
Alors qu'au deuxième semestre, y'a cinq semaines de cours, une semaine de vacances, six semaines de cours, deux semaines de vacances, une semaine de cours, quatre jours de révisions, puis les partiels.
Les trucs pas du tout disproportionnés, dans l'absolu.

Mais faisons fi des deux semaines de vacances supprimées, on fini les cours le 30 avril si y'a pas de blocage, et les partiels le 18 mai si y'a pas de blocage, donc ça rattrape.

Et p'is si ça se trouve je vais avoir plus de vacances que ça si je suis en Master, suspens, suspens et boule de bubble gum. Déjà les cours commencent le 28 septembre mais j'ai seulement la réunion d'information le 28 septembre, ça s'augure pas trop fatiguant comme année scolaire.

(À Lille ils ont deux semaines de plus de cours par an, alors ça fait un point positif en plus pour rester à Nancy, HINHIN non je suis pas une glandeuse.)

http://krommlech.cowblog.fr/images/Humains/Imou/Numeriser0005pola.jpg

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

C'pas trop tôt.

Mardi, 21 juillet 2009.

Finalement les gens de l'université de Nancy II dans la Lorraine se sont décidé à valider mes résultats, hip hip. Ils étaient pas méga pressés mais au final tout s'arrange et je suis licenciée en Histoire.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Bidules/Imprecr/Resultats.jpg
Par contre ils ont pas cru bon de me préciser quelle mention j'avais, et donc j'ignore, et comment je remplis mon CV alors ?
Mauvais marché, saurais-tu par hasard en connaissance de ceci : est-ce que pour la mention de la licence, ils prennent la moyenne des trois années de licence, ou juste la moyenne de la troisième année ?

Et donc finalement j'ai pu m'amuser avec mon inscription en Master, avec des questions passionnantes comme la catégorie socio-professionnelle des parents (on s'en fout) ou le régime de sécurité sociale des parents (ai-je une tête à être en connaissance de cette info ?).
À des moments j'avais clairement l'impression que c'est Vévé qui allait rejoindre les bancs de la fac en septembre, quoi, j'étais limite partie lui acheter un bic et un bloc de feuilles.

Mais finalement ça c'est arrangé et c'est bien moi qui suis inscrite, j'ai plus qu'à aller donner de l'argent à la fac (pour le sport, haha) et leur prêter ma carte étudiante pour qu'ils mettent le petit autocollant de l'année scolaire dessus et je serai totalement inscrite (et avec un peu de chance je saurai quand est la rentrée, parce que sur le site de la fac ils sont encore à la rentrée d'avant, un peu à la ramasse les gugusses (j'aime toujours pas le suspens)).

http://krommlech.cowblog.fr/images/Bidules/Imprecr/inscription.jpg

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

Cher petit humain, si tu fais partie des Jean-Pierre qui ont prié ou croisé des trucs pour moi, je te whouhoute sur douze mille vingt-huit générations tellement tu as fait ça bien.
Ouais, ouais, ouais !
Et aussi je whouwhoute Perle qui a été la main innocente qui a fait le tirage au sort.

J'ai du palabrer sur l'évangélisation portugaise, et c'était très rigolo (oui je sais on dirait pas comme ça). Le prof a des moments il faisait des mimiques genre "whaaaa y'a des humanoïdes qui se souviennent de ça ?". Ouais, ouais, je me remémorais ! Après il a dit "c'est pas drôle vous savez tout", hinhin. C'est même pas vrai d'abord. Mais s'il le croit ça m'arrange, il va peut-être me mettre une note la classe.

Par contre c'était gaussant t'avais d'un côté lui qui se frottait les tempes du genre j'ai mal au crâne et de l'autre côté M. G. que j'ai vu mettre six comprimés dans sa bouteille d'eau, je sais pas si c'était pour faire des bulles ou quoi, mais je trouvais ça pas très rassurant pour ceux qui vont passer en fin de journée. Là il était 9h30 pour te donner une idée.

Maintenant tu es libéré je vais plus te parloter de partiels avant le mois de janvier de l'année d'après. Bon par contre sûrement je vais venir te narrer mes résultats parce que j'aurai envie de whouwhouter en chœur (ou tomber des nuages en chœur), mais ce sera une épreuve rapide à passer.

En attendant pour bien commencer les vacances je vais chez le médecin qui va me mettre un machin dans le bras avec une seringue d'au moins vingt centimètres, si je m'évanouis pas je reviendrai peut-être te dire des trucs plus tard.

http://4.bp.blogspot.com/_MO73TjMzzNQ/R6NtuwXDt_I/AAAAAAAAAEI/8wJ-3hL2-rI/s320/implanon1.jpg
(Je vais mourir.)
(J'aurais jamais du regarder cette image, au secours.)

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

Instructions de dernière minute.

Dimanche, 28 juin 2009.

Attention, instant émotion. Demain j'ai mon dernier partiel et après c'est fini-fini, la licence et tout le tremblement.

D'ailleurs je fini avec le moins aisé de tous, c'est pour ça que comme tu vois je révise. Le but du jeu c'est que tu pries pour que je tombe sur moderne et pas ancienne. J'ai appris les noms des shoguns japonais et des rois du Congo, le nom des missionnaires de quatre continents et je sais même à quel ordre religieux ils appartiennent. Enfin dans la théorie si mon cerveau me lâche pas en cours de route. Il faudrait bien que mes efforts soient récompensés, un peu.
Par contre la sotériologie métroaque et la cosmogonie mithriaque et autres bidules étiologiques, je pourrais m'en sortir sans avoir à les évoquer, vois-tu. Toi tu savais qu'il y avait précession des équinoxes et que du coup la date de l'équinoxe se décalait d'un jour tous les soixante-dix ans ? Parce que j'ignorais et pour tout t'avouer je le vivais bien.

Mais le pire du pire, ça serait de devoir faire un commentaire de document à l'oral, parce que là y'a plus qu'à mourir je ne te dis que ça, d'ailleurs demain y'en a sûrement qui vont trépasser quand le tirage au sort sera fait et qu'ils sauront qu'ils passent en histoire religieuse ancienne. (Et si tu pries bien ça sera l'autre partie de l'alphabet et pas du tout les D, surtout que dans moderne y'a un D alors que dans ancienne y'en a pas, alors ça veut tout dire.)

Allez, allez, vade retro réforme augustéenne, culte impérial et cultes orientaux. Surtout que l'émasculation c'est pas mon thème préféré à l'oral mais y'en a à tout bout de champ dans ce cours, je me demande comment la civilisation s'est pas éteinte avec tous ces eunuques.

http://www.mediterranee-antique.info/Divers/Menart/T4/Images/I_1811.jpg
(Moi j'ai appris que c'était un galle ça, elle est pourrite leur légende.)
Voici un eunuque.

De toute façon tu auras bien de mes nouvelles demain (quand je serai en vacaaaaaances), mais peut-être bien que je te parlerai plus si je tombe sur un commentaire de document d'histoire ancienne.

Suspens, quoi.

(Mais oublie pas de prier, merci bien.)

(Je t'aurais bien parlé du théâtre hier mais je ferai ça demain vois-tu, alors sois pas trop impatient.)

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

Pélerine toi-même.

Mercredi, 24 juin 2009.

Le mieux dans les partiels, c'est quand après undit, je retire les cours correspondants de la pile des choses à réviser. C'est assez jouissif.
Maintenant j'ai plus que cinq cours à réviser, pour deux épreuves, c'est pas le machin qui t'aide à te concentrer sur le cours de te dire que t'as 75% de chances de pas tomber sur la matière.

Sinon hier j'aime trop, au partiel, le prof il nous a sorti le titre d'un de ses chapitres, et on avait quatre heures pour ressortir un cours de deux pages Word, même pas besoin de réfléchir à une synthèse avec un plan cohérent, c'est beau les partiels de troisième année. En fait on avait le choix entre ça ou faire un commentaire de texte sur un extrait du Guide du pélerin à Saint-Jacques-de-Compostelle, et tu t'imagines que y'a des humains qui ont pris le sujet sur Jacquot ?
En plus le sujet c'était les épidémies et leurs conséquences à la fin du Moyen-âge, et dans mon jeune temps en première (à l'année scolaire 2004-2005, haha), j'ai fait mon TPE sur la peste, et dans mon jeune temps de ce semestre j'ai fait un exposé sur la peste.

C'est-à-dire que l'expression "choisir entre la peste et le choléra" a pris un sens nouveau dans mon cervelet. Je dirais : la peste, la peste, la peste !

Un jour prochain je reviendrai avec une chose drôlatique à te raconter, tu vas voir, faut pas désespérer.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Arts/Cartespostales/3639293.jpg

Voilà d'ailleurs déjà je te mets une image drôlatique pour te faire patienter.

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

Rituel partiel.

Lundi, 22 juin 2009.

Période de partiels oblige, j'ai repris ma petite manie d'aller vérifier toutes les trois minutes si par hasard j'aurais pas de nouvelles notes affichées sur l'Espace Numérique de Travail de la fac. Je te ferais dire que je m'améliore de jours en jours, parce que maintenant je vais plus véirifer pendant les heures de fermeture de l'administration. t'as vu la maligne ! Bon ça limite le champ d'activités à trente-trois minutes par jour, on est d'accord, mais on est d'accord aussi que ça me donne plus de temps pour réviser (si quelqu'un veut passer l'histoire religieuse à ma place je suis preneuse parce que j'ai pas tellement tellement commencé. C'est facile c'est la réforme augustéenne, le culte impérial, Mithra, Cybèle et Attis et les cultes isiaques, plus l'évangélisation de l'Amérique du Sud, de l'Afrique, du Japon, et les missions protestantes (je connais déjà les titres des chapitres, bon début j'dis)).

Nan mais c'est pas ce que je suis venue te raconter en vrai.

L'autre fois j'ai passé le CLES 2. Ça veut dire Certificat de Compétences en Langues de l’Enseignement Supérieur de niveau 2. Je l'ai eu.
Et alors, attends, ça rigole pas, parce que ça veut dire que je "Peux comprendre à l'écrit et à l'oral l'information explicite exprimée dans des messages complexes portant sur son domaine large de spécialité. Peux communiquer à l'écrit et à l'oral sur ce même domaine avec un degré de spontanéité et de fluidité qui rend aisés la compréhension et l'échange."

Un degré de spontanéité et de fluidité, si c'est pas joliment dit tout cela.

Dans la pratique, normalement je vais à Londres-Londres (ça sonne mieux Paris-Paris) cet été (c'est maintenant l'été en fait) avec pomme et à mon humble avis la spontanéité et la fluidité elles vont trisser vite fait bien fait, enfin je vais me reposer sur pomme le scrogneugneu (en juillet il fait escale en Ecosse et en Irlande, on fait un club pour le détester d'ac ?). Je vais me reposer sur pomme et en plus je vais pouvoir me moquer de son accent, d'une pierre deux cailloux !

Dans la pratique bis, l'examen c'était sur le thème des jeux en réseau sur Internet et des jeux vidéos, et alors l'information explicite exprimée dans des messages complexes c'était une pub pour Second Life-petit-R-entouré. Le message il était méga complexe.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Bidules/Smiley/secondlifelogo.jpg

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

Organisation impec'.

Mercredi, 17 juin 2009.

Aujourd'hui ils ont encore fait fort niveau organisation des partiels. J'ai envie de dire, c'est de mieux en mieux. Je sais pas si tu te remémores au premier semestre, on était dans un amphi où les fac d'historiens planchaient sur huit sujets différents.

Aujourd'hui ils nous ont convoqués en A415. Salle de 90 places ou à peu près. On était pratiquement 120 convoqués.
Déjà ça commençait mal.
http://krommlech.cowblog.fr/images/Lieux/Nancy/P1100252.jpgCi-gît la salle 415, va savoir pourquoi je l'ai en photos dans 'rdinateur.
 
Bon ils ont trouvé le truc ils en ont giclé quelques uns dans une autre salle à côté, ça nous a fait des vacances. Puis alors y'a fallu distribuer les sujets.
Y'avait dix sujets en tout à distribuer. Alors y'a des étudiants qui devaient avoir un sujet, d'autres qui devaient avoir deux sujets, d'autres qui devaient avoir trois sujets. Y'a des sujets où y'en avait pas assez pour tout le monde. Y'a des sujets où personne devait travailler dessus (y'en restait dix en retirant ceux-là).

Et finalement, c'est là qu'on se rend compte qu'ils sont rôdés avec le temps, mais en 15 minutes, ils ont réussi à distribuer tous les sujets. Bon y'a un gugusse qui s'est rendu compte au bout d'une heure qu'il lui manquait deux sujets, mais c'est les aléas du direct.

J'ai eu un truc tout mignon. Ça s'intitulait : la place des châteaux et palais de Paris et des environs dans la vie et l'ambition des rois sous le règne de Charles V.
Là j'ai chopé ce vieux réflexe de société de consommation-bouh-c'est-pas-bien "Mais bien sûr, et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu." Mais en fait c'était pas de l'humour.
Mais demain c'est le partiel sur les Moghols et je connais tout mon cours par cœur (c'est la première fois de mon existence que je connais un cours par coeur, je suis émue), alors ça va rattraper.


Sinon je croyais que y'avait une bête en train d'agoniser sur mon étagère, mais je viens de monter sur ma chaise à roulettes au péril de ma vie, et à part les moutons y'a nul être vivant sur ladite, donc je crois plutôt que y'a une bête coincée à l'intérieur de mon plafond. Hum hum.

De krommlech.

Rangé dans Histoire d'étudier.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast