À la demande générale (haha je plaisante bien sûr), à la demande d'un certain jeune faon, disais-je, je vais mettre des articles alors.
On m'demande, je le fais, t'as vu un peu comme je suis une rebelle ! ^^
Donc voilà, deux articlesqui attendaient sagement dans mes documents, qui ne demandaient rien à personne, qui somnolaient en silence en se laissant oublier, et que j'ai tiré de leur solitude pour les exposer aux yeux de tous. (Nan j'en fais pas trop).
Pour te donner une idée, écrits les 5 et 6 (lundi et mardi donc, oui tu suis bravo !) et je les poste aux dates du 5 et du 7 (donc ils sont en-dessous si tu percutes rapidement).
Oui parce qu'il se trouve que je laisse de temps en temps des articles hors-ligne, pour pouvoir les compléter et les mettre en ligne si le coeur m'en dit, ça tombe bien dis donc ^^.
Ça veut dire qu'en théorie de nouveaux articles peuvent apparaître au milieu des anciens, on ne peut rien te cacher. Où est l'intérêt te demandes-tu ? Bah si tu veux j'y réfléchis, j'trouverai bien une réponse ne te fais pas de souci.

J'en arrive à LA découverte du jour, quelque chose de carrément dingue, j'vais mettre un temps fou à m'en remettre ^^
Maintenant on peut dire que j'ai un point commun avec Darkanduril, Tindomerel et Lady-Deedee. Oui j'avoue c'est la grande classe hahaaaaaaa !
Mais la raison de ce point commun n'est pas louable, c'est balot.
Si tu es fan de ma prose et que tu ne rates aucun de mes écrits (oui, optimisme + crédulité ça donne des phrases du genre ^^), tu as lu juste en-dessous que j'ai découvert un blog en tapant "bonheureux" sur Google.
Tout à l'heure, dans une période d'inactivité en présence d'un ordi (comme par hasard), je suis retournée sur ce blog, et qu'ai-je vu ?
Je te le donne en trois mille : mes mots ! Oui ! Pour exempler une jolie parenthèse que tu peux trouver mot pour mot dans l'article sur le nouvel amour de ma vie !
Je suis fascinée par les hasards et d'une naïveté consternante, mais au bout d'un moment ça devient louche quand même.
Bon ça m'a fait rire. Attends c'est la grande classe de se faire plagier ! Quelqu'un qui prend mes mots en les faisant passer pour les siens, tu trouves pas ça dingue ? Hahaha c'est trop fort. (Bon je n'explique pas pourquoi elle prend mes mots, est-elle cinglée, désespérée, veut-elle qu'on lui jette des cailloux ? Telle est la question)
Bref, j'ai quand même continué ma lecture, et en-dessous, que vois-je ? Le questionnaire qu'on trouve sur pas mal de blogs en ce moment, avec la chanson qu'on associerait à telle ou telle condition. Oui voilà, je t'ai entendu, celui qu'on trouve sur le blog de Lady-Deedee pour exempler. Celui-là même.
Non mais quand je dis le même, ça veut dire les mêmes réponses aussi, et les mêmes commentaires.
Continuons l'investigation du blog, deux articles en-dessous, wow très vite ça m'a rappelé le style du grand maître de Shamballah. Ha bah oui dis donc, c'est un de ses articles. Bon modifié, ça passe du masculin au féminin, les phrases cachées par Darkanduril qui s'étalent joliment en rose, 'fin tu vois le truc.
Et pour finir mes investigations (oui après je devais aller en cours tu comprends), un article sur la perle de je sais pas qui, et je mettrai ma main dans une cheminée sans feu qu'on trouve des expressions de Tindomerel. J'aurais bien voulu véirifer, mais tu connais le malheur qui s'est abattu sur la communauté blogienne (si tu sais pas, faut naviguer un peu plus sur internet hein :p), alors je reste sur des doutes pour cette quatrième partie. 'Fin bon ça me semble joué quand même.
Donc voilà voilà, plagiaaaaaat (tu remarques comme je prends des risques, l'auteur de ce blog passe par ici, et je l'accuse haut et fort ^^)
[C'est ici, si vous voulez vérifier par vous-même qu'il n'y avait pas de rhum dans la cruche à midi.] (D'ailleurs bien le salut à toi, Fahrenhiet-451 ! ! ! Tu m'auras fait rire. J'me demande juste si certains articles sont de toi ? Parce que je les aime bien, mais si tu virevoltes et papillonnes sur la communauté blogienne pour les trouver, faut me donner les adresses, j'ai envie d'aller y fair un tour moi !)
Haaaaa non ! Je suis super désappointée ! Je vérifie que mon lien marche, et figurez-vous que la demoiselle a mis un mot de passe sur son blog, à l'instant ! Vous allez pas pouvoir regarder ça de vos propores yeux.

Sinon, j'ai encore survécu au cours d'informatique, avec la petite remarque du prof "Ça y est t'as fini de chatter ?". Tss j'envoyais des emails. Fallait bien enclencher le mécanisme de survie, entre recherches sur Google, visites de blogs, petit tour sur Wiki, et l'ACTIVITE bien sûr.
Le moment tant attendu du cours !
Enfin que je suis mauvaise langue, parce que ce cours d'aujourd'hui, depuis le temps que je l'attendais ! Celui où on apprenait à aller sur internet, envoyer des emails, imprimer une page internet (j't'assure !) et autres découvertes étonnantes.
Mais l'activité tire son épingle du jeu, entre "Mettre Google en page de démarrage, fermer la fenêtre et rouvrir le navigateur, que se passe-t-il ?" Ça alors, Google en page d'accueil, je m'y attendais pas whouuuu ! ; "chercher les séances de cinéma sur Nancy grâce à Allociné" ; "Mettre Wikipédia dans ses favoris".
Que de palpitements !



Bon j'suis gentille, je t'épargne le résumé de la visite médicale. Ça va j'suis même pas dégoûtée d'avoir perdu 45 minutes de sommeil pour m'entendre dire que j'ai une scoliose (Nooon ? Vraiment ? Même pas vrai en plus, j'en ai 2 hahaaaaa) et que je mesure 1.80m. Ça va depuis trois ans que je ne grandis plus j'ai eu le temps de la retenir, ma taille, quand même. M'enfin bon, ce fut palpitant.

De krommlech.

Rangé dans

Comment ça ça sert à rien ?

Mercredi, 7 mars 2007.

Waw je suis folle.

Je ne regrette pas les bonnes choses, c'est balot... ^^
J'aimerais définir ce dont j'ai envie, j'vois pas là.

Mais c'est pas bien grave [ni nouveau].


J'écris, je publie ? Ou j'écris et je laisse ça dans mes documents ? C'est pas plus inutile.





Economie de texte, économie de moyens.

Haaa non ! J'ai un truc à ajouter.
Je oabcem sur google (cours d'informatique oblige, j'ai des notions de survie quand même ^^)
et j'ai tapé bonheureux, pour voir. Et regarde ce que j'ai trouvé :



C'est dingue hein !
Même le "un peu de tout et beuacoup (trop) de rien", c'était le titre de mon blog sur skyblog.
Ouais !
C'est marrant hein ? Non ? Bah moi j'trouve que si.
Donc vu qu'il reste une heure à palpiter, je vais aller parcourir ce blog, voilà voilà (je sais que tu t'en fous, oui oui)

"il y a du relachement dans l'air là, alors au boulot, ça manque les articles là..."
Je fais même pas exprès hein, je trouve ça sur google et je me dis, faut que j'en parle, j'suis sûre que c'est mon inconscient qui voudrais pas te désobéir jeune faon :p
Ça prouvera une fois de plus mon absence de volonté, j'suis plus à ça près ^^

De krommlech.

Rangé dans Plein de trucs.

[Ça c'est le mardi 6 mars, tout pile]

Ce matin j'ai pris le train à 8h28 (oui je sais ça commence palpitant, t'as pas encore vu la suite !), et donc si tu le sais pas jeune égaré, la gare est à 5 minutes à pied de chez moi.
Et vers 8h13 (ouais ça fait pas comme si j'avais tripé sur des histoires d'heures qui agrémentent les lignes des articles de blog hein, mais faut être précis avec la SNCF quoi !) je vois des gens qui passent devant chez moi pour aller prendre le train. 15 minutes avant ! 5 minutes de marche ! Et à la gare (en fait haha "gare"), y'a rien à part une aubette (ouhhhhh ! depuis le temps que je cherchais à le recaser celui-là !). Même pas un truc pour composter les billets, non rien !
Ça m'a rappelé moi quand j'étais jeune et crédule. Plus jeune et plus crédule j'veux dire. Tu sais à l'époque où je pensais que des fois les trains de la SNCF ils arrivent à l'heure.

Et pour continuer dans les histoires de train, demain, dans la joie et la bonne humeur, je vais devoir prendre le train à 7h39. Non 7h39 tu t'imagines ? Tout ça à cause d'une sale visite médicale de niouk (D'ailleurs j'ignore totaement où est la convocation, c'est balot ^^).
Je vais voir les pauvres poincariens normalement constitués qui commencent à huit heures remarque, ça peut être chouette ! (Les pas normalement constitués c'est ceux qui prennent le train d'avant parce qu'ils veulent pas risquer d'arriver en retard en cours. Non mais j'te jure).
'Fin voilà c'est juste que je fais ma fixette sur la SNCF en ce moment, faut pas s'inquiéter ^^

Haaaa tout à l'heure pendant ce trépidant cours d'histoire romaine, qui nous narrait les aventures de Septime à Rome, Septime je sais pas où, etc etc, j'étais sur le wap (comment s'occuper gaiement ^^), et prise dans une sphère d'inactivité je suis allée voir les logos à télécharger.
Alors pour t'expliquer gaiement, je suis allée voir la rubrique animaux, sous catégorie "Terre d'Afrique". Et là, au milieu des lions, des girafes et des éléphants, qu'est-ce que j'ai trouvé ?
Un panda ! Un kangourou ! Terre d'Afrique !
Et forcément, dans diversn un orang-outan.
Tu peux admirer la logique de SFR, oui oui, c'est fait pour.

"Ils avaient tous les cheveux bouclés à l'époque, ils se les frisaient au fer à repasser ?"
Hmm oui c'est de moi. Non ça va j'ai pas honte.

Sinon, toujours pendant ce génial cours d'histoire romaine, je m'amusais avec mon portable donc, et j'ai remarqué (accroche-toi à ta chaise, ça sombre dans le trépidant et plus encore) que la plupart des textos que j'envoyais commençait par un H.
Je t'avais prévenu hein !
Tu vois, "Hola", "Hey hey", "Hmmm", "Halala", "Hahaha", des bidules du genre.
H ! Comme sur la fameuse chevalière qui a donné son surnom à Youguette ! Comme quoi c'est une preuve que je suis faite pour m'appeler Huguette haha.

Ha oui sinon, je pourrais te parler d'un nouvel élèment qui me rapproche de la gente canine, le chien de Pavlov, tout ça tout ça, mais non en fait j'ai pas envie d'expliciter.

Tu connais le mouton de Panurge ?
Tu sais quand tu suis bêtement (bêtement, mouton, admire le subtil jeu de mots !) le mouvement, sans chercher à comprendre. Ouaip ?
Bien, ensuite tu connais l'origine de l'expression ?
C'est un type qui s'appelle Dindenault et qui vend des moutons (dans le Pantagruel de Rabelais, genre je sors ma science haha). Un jour il est sur un bateau avec ses moutons et un sieur nommé Panurge et il se prend quelque peut la tête avec lui (Panurge et Dindenault hein). Alors Panurge achète un mouton à Dindenault et le balance par-dessus bord.
Ensuite les autres crétins de moutons, qu'est-ce qu'ils font ? Ils se jettent tous à l'eau et ils se noient.
Alors maintenant explique-moi pourquoi on appelle un mouton de Panurge quelqu'un qui suit le mouvement, alors que le mouton de Panurge dans l'histoire c'est précisément celui qui donne le mouvement et qui est suivi.
Ça m'intrigue.

Enfin voilààààààà.

De krommlech.

Rangé dans Plein de trucs.

voilà

Lundi, 5 mars 2007.

[Disons que je l'ai tapé le 5 mars, celui-là. Donc lundi, pour ceux qui suivent pas. En plus il est publié à la date du 5 mars dis donc ! Si c'est pas beauu la vie ^^.
Comme un parfum de déjà-vu pour pas mal de gens je suppute.]

Aujourd'hui, intéressons-nous à cette question hautement intéressante.
Peut-on ne pas penser ?
Alors j't'explique, hier soir ma réponse était "non c'est impossible". Et en fait, je parlais à quelqu'un qui était d'accord avec ça, donc esprit de contradiction oblige, j'ai essayé de le convaincre du contraire.
C'est débile, oui je sais, mais maintenant je me suis faite presque changer d'avis, c'est palpitant ^^.

Alors j'essaye de faire le plus simple possible, pour que quelques hères puissent percuter, mais si t'es allergique au mot "penser" faut pas rester hein ^^

Peut-on ne pas penser ?
Supputons que oui.
Donc disons, pour exempler, à 16h47 tu n'as pas pensé.
Mais tu n'as pas pensé que tu n'avais pas pensé, sinon ça voudrait dire que tu as pensé.
Jusque là t'es d'accord ça va ?
Alors si t'y as pas pensé, ça veut dire que tu n'en as pas conscience.
Ensuite, imaginons que plus tard dans la journée, tu te demandes si à un moment ou à un autre tu n'as pas pensé.
On ne peut pas se souvenir de choses dont on n'a pas conscience je pense ? Donc tu peux pas te souvenir que tu n'as pas pensé.
Et alors, quand tu réponds "non c'est impossible de ne pas penser", bah en fait t'en sais rien hahaaaaaaa, parce que si ça arrive t'en as pas conscience.
Voilà voilà ! ça m'a fait plaisir ^^

C'est Jésus peut-être, ou dieu, j'me souviens plus (je parle tellement, je me rappelle pas tout ce que je dis ^^) qui a déliré à propos d'une histoire de poussière.
Tu nais poussière et tu redeviendras poussière, ou un truc du genre.
Ça veut dire que la poussière, c'est l'état transitif entre deux réincarnations ?
Quand t'es pâs vivant, t'es de la poussière.
À CHAQUE FOIS que tu marches sur de la poussière, tu scrabouilles un cadavre, ou un futur bébé.
C'est fliippant j'trouve.
Déjà qu'il faut éviter les limaces et les plaques d'égoût quand il pleut, maintenant il va aussi falloir évciter la poussière tout le temps. Halala !

Ha sinon, à quoi ça sert un master de philosophie ?
Le seul métier qu'on peut faire après ça, j'crois que c'est prof de philo.
Imaginons que tous les gens en master de philo (j'me demande s'il y en a beaucoup ^^) passent l'agrégation et deviennent prof de philo en fac.
Plus y'a de profs, plus il faut d'élèves.
Comme les élèves en master de philo sont destinés à devenir profs de philo, plus y'a d'élèves, plus y'a de profs de philo.
Et comme plus y'a de profs, plus y'a d'élèves...
On va être envahi par les profs de philo !
Partout on trouvera des profs de philo, on va entendre parler de Spinoza ou de Kant à chaque coin de rue.
Tous les enfants auront des parents profs de philo, leur livre de chevet ne sera pas les Contes d'Andersen ou de Grimm, mais l'Existentialisme est un Humanisme.
Fred et Jamy essaieront d'expliquer à l'aide de graphiques l'allégorie de la caverne, ils feront des reportages sur la maison natale de Schopenhauer.
La physique va nous manquer ! On regardera avec envie les quelques résistants au système qui seront devenus prof de math.
Ça va être la fin du moooooonde !

Non ça va j'suis pas fatiguée.
Non ça fait pas deux jours d'affilée que je me lève à 12h30 et me couche à 5h.
Hier j'me suis couchée à 4h51 hahaaaaa tu vois !
Non j'accumule pas de sommeil alors que j'ai même pas repris les cours, va rien t'imaginer.


De krommlech.

Rangé dans Point d'interrogation.

Hier soir, comme je me suis singulièrement retrouvée sans activité à une heure inhumaine pour le sommeil, j'ai eu l'occasion de faire quelques constats.
Ce fut assez enrichissant, j'y avais jamais vraiment pensé.

J'ai remarqué que des gens qui vivent à des centaines de bornes de chez imou (par exemple à Caen, ou en Île de France, au choix ^^) étaient plus au courant de ce qui se passaient dans ma vie que mes potines du lycée, qui vivent à maximum 50km de Dombs, sachant qu'on est toutes à un moment ou l'autre de la journée à Nancy.
Pour exempler, prenons un évènement récent, disons, par le plus grand des hasards (bien sûr ^^) Krommlech et ses aventures chez le véto.
Si je réfléchis bien, deux personnes m'iont demandé des nouvelles d'elle depuis qu'elle s'est faite opérer mercredi sans que ce soit le sujet de la convers. Ma cousine et la jeune schtroumpfette cannibale (de Caen donc si vous suivez pas bande de pas-suiveurs). Hier soir au détour d'une convers sur MSn j'ai appris à trois potines qu'elle s'était faite opérer d'un cancer, elles le savaient pas. Là elles m'ont demandé des nouvelles forécément, elles sont pas méchantes ces bonhommettes ^^
Elles étaient pas au courant tu comprends. La jeune schtroumpfette cannibale, qui vit de l'autre côté de la France, elle le savait, mais pas elles.
Ce fut le premier constat.

J'ai fait un second constat mais je vais pas l'exposer ici, parce que je saurais pas comment m'exprimer et t'façon j'ai la flemme de le faire ^^
Pour résumer c'est les conclusions qu'on peut tirer de la fin de notre convers à 5 hier soir (d'ailleurs j'espère qu'elle a été plus papitante une fois que je suis partie ^^)

Et enfin, le truc que j'ai déjà répété au moins douze milliards de fois (non j'exagère JAMAIS) à ma mère, "quand on pose une question ça sous-entend qu'on attend une réponse."
Ça ressemble vaguement à une lapalissade (c'est pas faux ^^), ça, une question attend une réponse.
Oui p'is en fait pour en revenir toujours là, à chaque question que je pose sur ce blog, au mieux j'ai une réponse (à quelques exceptions près, mais c'est l'exception qui confirme la règle blablabla), et toujours de la même personne.
Une personne à qui je parle relativement régulièrmeent sur MSN qui plus est, alors quel est l'intérêt que je continue à les poser ici ?
Je peux directement lui demander sur MSN, ma curiosité serait assouvie plus vite, et ça ferait toujours du rab pour si un jour on tombe en panne d'inspi hummm.
Tout comme ces anecdotes inintéressantes que je raconte tout le temps, combien de fois j'ai raconté un truc et on m'a répondu "oui c'était écrit sur ton blog" ben voilà ça me retire les mots de la bouche ("retire les mots de la bouche" ça me fait penser à un dentiste, c'est marrant). Ça me ferait des trucs à raconter plutôt que de répondre que je ne sais pas quoi dire. Même si c'est inintéressant et soporifique, au moins on sera sûr que ça vient bien de moi ^^
Il reste cette chose que je lis souvent sur les blogs, pour résumer, écrire ça fait du bien.
Oui je suis d'accord avec ça, écrire ça fait du bien, publier pas spécialement.
Avant d'avoir un blog je le faisais, écrire sur un papier, le relire et le jeter. Ouvrir Word, remplir la page, relire, Ctrl + A, effacer. Ça faisait pas moins de bien.
D'où le troisième constat : ce blog ne sert à rien.

Voilà c'étaient les constats du vendredi soir.

C'est l'heure de la pause je crois.
Jusqu'à l'heure du crime.



De krommlech.

Rangé dans Guilleret c'est où ?

Tout à l'heure je suis passée devant une maison, et dans le jardin, y'avait pas de gazon.
Y'avait pas d'herbe, mais c'était vert quand même.
Ils avaient mis des sortes de tapis pour imiter de l'herbe. Haha n'imp vraiment.

J'aurais pu aller en cours à 14h, prendre le train à 13h24 et faire la grasse mat (dans l'ordre décroissant bien sûr).
P'is en fait non, je commençais à 11h, alors bus de 9h, départ à 8h45, réveil à 8h.
Et le prof est pas là.
Aujourd'hui était une journée niouk je le pressentais, elle a bien commencé en tout cas.

Je voulais faire une pause, et la nuit a suffi à me reposer (tu percutes le jeu de mots ! pause, reposer ! oui je sais que mes blagues sont schnutzes, ET ALORS ?)

Aujourd'hui, intéressons-nous à une question hautement métaphysique : l'intérêt du "ça va ?"
Pas le
"ça va ?" qui est là pour savoir comment va la personne hein, parce que là l'intérêt est clair, savoir comment va la personne. Merci logique direz-vous, bah oui.
Non non, je te parle de cette question rhétorique, rhétorique malgré l'incertitude de la réponse.
Celle qu'on pose au début d'une conversation, quand on croise quelqu'un qu'on connaît dans la rue, celle à laquelle on répond automatiquement "oui et toi ?", celle qu'on pose sans même parfois attendre la réponse, enfin tu vois de quel
"ça va ?" je parle. Le "ça va ?" inutile.
Le plus inutile dans ce
"ça va ?", c'est pas les mots, c'est la ponctuation. À quoi sert le point d'interrogation ? Toute façon on n'attend pas la réponse.
Ça remplace un bonjour parfois, même.
Oui donc
"ça va ?" et en fait tu veux pas savoir si ça va ou pas, tu attends juste qu'on te dise "oui et toi ?", placer un petit "oui" et finir ta journée, ou oser un "quoi de neuf ?" pour les plus audacieux.
Je dis "on", je dis "tu", mais bon tout le monde ne fait pas ça, je suis pas niouk non plus. C'est juste pour généraliser, et euhhh parce que voilà j'ai envie, je vais pas me trucider à écrire "un individu bêta" à chaque fois hein ^^
Donc voilà, l'intérêt ? Je suis arrivée à : aucun, mais peut-être suis-je abusée par quelque sorcellerie.
(Ou : le paragraphe qui sert à rien)

J'ai acheté un livre à ma soeur tout à l'heure, tu sais une histoire du bus magique.
Tu connais le Bus Magique ? Avec Melle Bille-en-tête et tout. Voilà je lui ai pris ça, j'espère que ça va lui faire plaisir. Mais bref.
Tu sais qui a écrit le livre ? Joana Cole. Whouu ça m'a fait triper un peu, que de coïncidences quand même !

"Le risque de développer la maladie d'Alzeimher augmenterait avec chaque heure passée devant la télévision entre 20 et 60 ans."
J'ai lu ça quelque part. C'est dingue hein ?

J'attendais l'ouverture de la Fnac, j'ai levé les yeux au ciel.
J'ai vu un lapin qui éternuait, un inquisiteur, un bonhomme triste qui faisait des ombres chinoises avec ses doigts, un canard avec la coupe d'Elvis, une demi-libellule.
Les nuages, c'est marrant à regarder.


Un jour j'ai failli être empereur, quand j'étais un homme.
J'avais le soutien de l'armée et tout.
P'is en fait ça s'est pas fait, ils ont pris Septime Sévère à la place.
À l'époque, je m'appelais Didius Julianus (ben voilà c'est pour ça que c'est moi, tout est dit dans le nom !)



"Il y avait un moine qui sonnait Mâtines, et c'était pas forcément Frère Jacques."
Ou les blagues de ma prof d'histoire médiévale, elle me fera toujours rire cette bonhommette.
"En fait le chapitre, c'est un chat qui fait le con c'est ça ?"
Il s'appelle Julien et il décompose les mots. À toi aussi ça te rappelle quelqu'un ?
Il ajoute des bulles sur les documents du fascicule, et c'est marrant.
Ou comment avoir un bon voisin en TD d'histoire médiévale.

J'ai la poisse hein ?
Hier elle a essayé de m'appeler et je dormais.
Aujourd'hui elle a essayé de m'appeler et j'étais en cours.
Aujourd'hui elle a essayé de me rappeler mais j'avais pas remis le son de mon portable.
Trois fois j'ai raté Julieta, j'te le dis que j'ai la poisse.

P.S. : Voilà, cadeau !
Je délirais toute seule au milieu des ordis de la fac en regardant tout à l'heure ^^

De krommlech.

Rangé dans Plein de trucs.

Saprelotte

Jeudi, 1er mars 2007.

C'est pas grave, c'est pas marrant.
Ça virevolte, mais ça ne palpite pas.
Ça monte, ça descend, c'est les montagnes russes [Brokeback Mountain haha]
Ça sourit, et parfois ça ment.

Des fois j'me demande, est-ce qu'en se persuadant de quelque chose, on la fait arriver, même si on ne souhaite que le contraire ?

J'suis obsessionnelle comme fille, mais entre deux obsessions, c'est comment ?
Quand petit à petit on s'éloigne d'une, sans le vouloir, inexorablement. Mais qu'après, rien ne la remplace.
Dans l'attente d'une obsession hahaha, j'me fais flipper un peu des fois ^^
Je me pose des questions, c'est parti, j'ai rien de mieux à faire.
Pouvoir faire une sieste dans l'aprèm quand on est fatigué c'est chouette. Mais dormir trois heures c'est niouk, après on a plus sommeil.
J'm'en fous qu'ils soient enfermés dans la salle d'autopsie, que je devrais porter un casque, que ça virevolte mais ne palpite pas. J'attends l'obsession, je m'interroge, j'attends, je cligne des yeux, et j'attends.
Je n'oublie pas de respirer ("les femmes savent très bien faire deux choses à la fois.")
J'attends demain.
Finalement les jeudis c'est pas tellement super.
Y'a une semaine je regardais Léonardo sûrement, sur les Champs Elysées, au milieu d'inconnus, d'un oeil extérieur, déjà perdue dans des souvenirs.

Comment on sait que c'est fini, quand ça n'a pas de fin ? Comment on sait que c'est pas une pause, et que ça se prolonge ? Une pause à durée indéterminée, remarque ça apporte de la réfléxion [et de l'attente].
Je voudrais qu'il y ait des panneaux, je serais quitte de réfléchir trop.
Waw je suis pas fait pour ordonner, mais plutôt pour obéir.
Panurge, t'aurais pas du m'embarquer sur le bateau, je vais tomber, et me noyer.
J'veux être conservatrice de musée c'est ça ? Assistante de conservateur ça existe pas plutôt ?

Sur Google, tape Oabcem, je suis deuxième. Google est l'allégorie de l'homme qui ne pagaierait pas.
Tape Cubiculacéetophobie, Wiki sera là. Ça donne un caractère sérieux à l'affaire.
•••

J'aime bien quand il vente. C'est vivifiant, ça donne le sourire. Ça fait voler les cheveux (et ça les emmêle ^^) et les feuilles d'arbre, c'est chouette.
J'aime bien quand il pleut. Marcher avec comme seul horizon la toile du parapluie, et de temps en temps voir surgir une paire de jambes à quelques dizaines de centimètres, esquiver. Regarder les petites gouttes de pluie former des ruisseaux sur les vitres, c'est chouette.
Mais pas les deux ensemble !
Le capuchon qui se repose et fait la grève de la protection capillaire, le parapuile qui se retourne alors que j'ai même pas dit "Jacques a dit retourne-toi" (Alors là, Jacques a dit, ça sort de je ne sais où ^^), les gouttes qui s'insinuent perfidement dans le coup.
C'est comme la pâte à modeler et le Nutella ça. Les deux sont chouettes, mais ça ne se mélange pas.

La gare est propice aux questions existentielles, j'ai remarqué.
Pourtant c'est bien moi qui ai dit mardi à Fanny "Faut pas chercher à comprendre la SNCF".
Mais y'a plein de trucs qui me font triper à chaque fois (surtout quand je suis en manque de sommeil j'avoue).
Genre tout à l'heure, j'attendais gentiment dans le hall Saint-Léon que la voie du train soit indiquée (bien sûr il est parti voie 1, vu que j'étais Hall Saint-Léon, saleté de Murphy) et je regardais autour de moi (C'est palpitant raconté comme ça, et figure-toi que ça l'était autant à vivre).
Alors j'ai vu écrit sur un panneau :

Compostez votre billet

Validate your ticket

Bitte entwerten Sie Ihre Fahrschein

Pour les heureux qui auraient pas fait d'allemand et qui auraient été épargnés par la langue de Goethe, "Bitte" ça veut dire "S'il vous plaît".
Alors pourquoi SVP en allemand, et ni en anglais ni en français ? Hein ? Hein ? Hein ?

Ça y est j'ai cette impression que ça fait six mois que j'étais à Paris, ou que je l'ai juste imaginé. J'y étais y'a une semaine, mais ça me paraît dingue. J'ai des problèmes de notion du temps vraiment ^^.
Et cette sale manie de faire des décomptes à l'envers. Des comptes peut-être ça s'appelle.
Déjà ouais je compte grosso modo combien de temps me sépare de tel ou tel évènement, mais c'est surtout après. J'adore me dire y'a une semaine blabla, y'a un mois blibli, y'a six mois blublu. C'est quand même crétin.
'Fin bref.

Wow je ne sais plus quoi dire.
L'inspiration a-t-elle chu ?
Même du n'importe quoi j'en ai pas en stock, pas de question existentielle, pas de trip bizarre (à part celui des marionnettistes aux trois milliards de bras, mais je suis trop fatiguée pour me souvenir de tous les détails ^^)
Oui je suis fatiguée ça doit être pour ça.
Le manque de sommeil s'accumule, moins qu'il y a quelques temps mais je suis plus fatiguée, c'est étrange.
Morphée il boude je crois. Le marchand de plage a pris des vacances à la montagne. Mon manque de volonté quand il s'agit d'aller me coucher le soir est toujours là lui pourtant, le niouk.

J'ai mal à la lèvre, à cause du dentiste.
J'le connaissais pas lui, il est nouveau.
Il s'est servi de je ne sais quel ustensile propre aux dentistes et j'sais pas, il a mal visé, et j'ai mal à la lèvre.
Pourtant j'ai de toutes petites lèvres, je sais pas comment il s'est débrouillé.
Bref tu t'en fous ? Ouais moi aussi en fait. J'vais peut-être aller faire la sieste un peu. Même pas pu faire en anglais ce matin, j'ai du participer tellement personne ne disait rien ça me tuait.
Et aussi je lisais le bblog de télérama où on trouve de chouettes chroniques sur la télé, et accessoirement j'écoutais la prof.
Bon bah je vais voir si je manque pas trop à mon oreiller alors. (Mais je sais que tu t'en fous hein ^^)

P.S. : J'ai survécu à tout plein de choses quand même, je suis fière de moi haha.

Re P.S. : Ha oui pas d'images. Je vois pas ce que je pourrais mettre alors voilà tant pis pour toi ^^

De krommlech.

Rangé dans Guilleret c'est où ?

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast