Et le lézard chut.

Lundi, 9 novembre 2009.

Chritelle ma moman elle me passe un coup de bigo pour me demander comment ça s'appelle la peur des lézards qui tombent sur le lit.
Si t'es pas au parfum sait-on jamais, c'est un mot que j'inventai dans ma prime jeunesse, rapport au fait que durant la saison estivale et aussi la saison printanale, moults lézards se tapaient l'incruste sur mon lit en tombant de la fenêtre où ils faisaient bronzette.

J'ai pas mal rameuté Vévé et Chritelle à ce propos, pour que vite fait ils dégagent le malotru, mais maintenant y'en a plus alors ça va.

Heureusement parce que Kromkrom était prise de frénésie et elle réduisait en charpie du papier pour atteindre les sacripants.

Alors j'ai inventé le mot Cubiculacétophobie qui par un miracle de la technologie se retrouva sur Wikipédia dans la liste des phobies.

Donc Chritelle me demandait ça, va savoir pourquoi à son travail ils parlent de ça, c'est d'une étrangeté sans nom. Puis donc, du coup, ça m'a donné envie de retaper le mot pour voir tous les gens qui prennent pour argent comptant tout ce qui se trouve sur Wikipédia, et qui se moque de ma phobie, et qui voilà.

Ben, y'a un groupe Facebook sur la cubiculacétophobie, quoi. T'y crois toi ? En plus que j'étais même pas au courant, je devrais demander des royalties, je ne te dis que ça.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Bidules/Imprecr/cubiculacetophobie.jpg

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

Bon, alors, je me pointe dans le salon où Chritelle et Noyémie étaient assemblées, le Journal de Mickey dans la main (la mienne, de main (c'est pour me cultiver)) et je dis :
"Han je viens de lire l'énigme la plus nulle de l'histoire du journal de Mickey !"

Si t'es pas acoquiné avec le Journal de Mickey, toutes les semaines y'a une énigme et Mickey trouve toujours la solution sauf qu'il te la donne jamais et c'est à toi de patauger dans la semoule. Tu patauges quand t'as huit ans, mais après ça va parce que t'as des palmes et un minimoum de logique, le voleur c'est celui qui a l'air d'avoir pris douze kilos, en fait il a caché le machin sous sa doudoune.

Bon là l'énigme c'était pas ça, ça se passait chez Minnie.
Déjà, vise le niveau de la première réplique de Mickey, je me demande bien comment il a fait pour s'acoquiner avec Minnie avec des phrases pareilles :
"Hello, Minnie ! Dis-moi tu cliques tout le temps sur ta souris, ces jours-ci !" Je suppose que 'ya un jeu de mot avec le fait que Minnie soit une souricette, mais ça fait un peu le même niveau que les blagues de Merlin.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Bidules/Illustrations/mickeyminniebacktoback.jpg

Donc, tu l'auras compris, Minnie est pas en train de s'appuyer sur le ventre pour se faire rigoler, elle est sur son ordinateur. En fait, elle a créé un blog photos. Ça doit être un skyblog vu le niveau des photos :
- Mickey et Minnie à la plage
- Minnie et Mickey qui entoure Dingo, avec devant eux une pile de cadeaux ("Et celle-là, c'était pour l'anniversaire de Dingo, non ?" Bien joué Mickey, on s'étonne plus que tu sois un super détective après ça !)
- Dingo et un gâteau cramé.
Et là, c'est funeste, parce qu'on saura jamais ce qu'était la quatrième photo, vu que l'écran devient tout bleu ciel avec un petit sablier.

Là Minnie, elle en a marre, elle dit : "Pfiouuu, j'en ai assez ! Je vais encore devoir appeler la Hotline" (Elle a plus de congés à prendre alors elle sait pas comment elle va se débrouiller pour trouver assez de temps.)

Mais heureusement, super Mickey est là, et il dit "Inutile, Minnie ! Je crois que ta connexion à Internet n'y est pour rien, cette fois..."

Puis en fait, comme je suis plutôt maline comme fille, j'ai remarqué que sur la case où y'a le sablier sur l'écran, y'a plus d'heure affichée sur le radio-réveil. Et donc, je me suis dit, HINHIN, ça doit être une coupure d'électricité.
Et en fait j'avais raison.

Et c'est sur ces entrefaites que je suis arrivée au salon pour expliquer à Chritelle et Noyé que c'était l'énigme la plus nulle du journal de Mickey. Parce que, j'explique "y'a une coupure de courant chez Minnie, mais normal, son ordi il reste allumé, haha trop pourri."
Noyé elle s'approche de la page et elle me tint à peu près ce langage : "Bah tu vois, c'est un ordi portable qu'elle a, alors c'est normal !"

Haha...

En fait c'était pas l'énigme la plus con du Journal de Mickey, c'était moi.
 

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

Logique innée et arrêts de bus.

Lundi, 19 octobre 2009.

Aujourd'hui étudions en choeur la logique des types qui donnent le nom des arrêts de bus. Top-moumoute, encore une activité palpitante en vue ! Ne nous sentons plus de joie.

Je sais pas si c'est de même dans tout l'univers, mais dans la chatoyante cité où est sise la maison des dalmatiens de la montagne, niveau logique ils ont pas été servis au montage, ou je sais pas quoi.

Mise en situation :
Rue Maurice Barrès y'a un arrêt et il s'appelle Vosges. Puis avenue des Vosges y'a un arrêt et il s'appelle Blainville. Puis route de Blainville y'a un arrêt et il s'appelle Rosières. Puis avenue de Rosières y'a un arrêt et il s'appelle Kléber. Puis rue Kléber bah y'a pas d'arrêt de bus.

C'est-à-dire qu'à l'évidence ils avaient décidé de faire dans la simplicité ce jour-là. Et re-à l'évidence, bah ils ont totalement loupé leur coup, les gugussons.

Mais sinon la vie est belle puisque ce matin j'ai affronté le réveil avant le soleil puis le froid, le brouillard et les paysages désertiques, le contrôleur dans le train et une heure d'attente à la fac, pour finalement, bah rien.
 
http://krommlech.cowblog.fr/images/Lieux/P1140329.jpgBienvenue à la gare de Désolation-city et joyeux lundi matin !
 
Mon prof a eu la merveilleuse idée d'être absent (et c'était écrit au quatrième étage, ils pensent à notre condition physique), c'est-à-dire que je me suis traînée à la fac pour rien et que y'avait pas de train avant deux heures, c'est super les lundis matins.
Mais grâce à cette épopée j'ai pu observer à loisir le nom des arrêts de bus alors on a pas tout perdu. Mais presque.

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

Google il est méchant.

Mardi, 13 octobre 2009.

Alors là, je m'insurge !

Je vais comme ça tout innocemment voir Bubblestat pour savoir ce qui se trame sur mon blog, et figure-toi qu'un être humain s'est pointé sur mon blog en faisant une recherche d'image sur Google que je fais gésir sous tes yeux.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Bidules/Imprecr/Sanstitre1-copie-11.jpg
Genre, on était un groupe moche.

Nan mais allez, on s'insurge, les humains sur la photo, d'ac ? (J'y suis pas mais je m'insurge quand même, je suis la photographe nom d'un minuscule bonhomme.)
On brûle Google et tout qui dit qu'on est moche.

Hééé, Google, c'est la statue fontaine qui était moche, pas nous les humanoïdes, as-tu bien regardé l'angélisme de nos visages (sauf Axel vu qu'il aime pas les chats (le bougre)).

C'toi le moche, Google.
 

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

De l'originalité du prénom.

Dimanche, 11 octobre 2009.

Aujourd'hui même je voudrais déclarer une arnaque de la plus grande importance. C'est rapport aux prénoms.

Non parce que, les types, là, qui étaient rois ou ducs ou empereurs ou autre distinction honorifique, ils sont bien mignonnets, mais est-ce qu'ils étaient obligés d'appeler à chaque fois leur enfant pareil ? Sans rigolade y'a pas assez de prénoms sur la planète pour que tout le monde s'appelle Charles, Henri ou Louis ?

Tu vas voir l'improbabilité du truc. Prenons Louis le Pieux, qui était le fiston de Charlemagne le roi de coeur du jeu de tarot.
Déjà, tu vois, à peine je commence mon explication, on a déjà un Charles et un Louis.
Mais ensuite, Louis le Pieux il est mort, et là c'était très triste, snif, puis comme il avait trois fils ils ont démandibulé son empire en trois bouts.
Les trois fils, ils s'appelaient, je te le donne en quatre mille, Charles (le Chauve, mettons qu'il avait pas de cheveux), Louis (le Germanique, mettons qu'il créchait en Germanie) et Lothaire.

Ça y est, déjà deux Charles et deux Louis, sur juste trois générations.

Puis après, paf, y'a Lothaire qui trépasse 15 ans plus tard, c'est toujours aussi triste, re-snif, et comme on change pas les bonnes vieilles habitudes, on partage son royaume en trois bouts entre ses trois fils.
Et alors là, jamais de ta vie tu devineras le noms des trois fils.
Et puisque tu devineras jamais, allez, je te le dis :
Charles, Louis et Lothaire.

Ouais, c'est original, on a beau dire.

Après je sais pas parce que c'est pas écrit dans mon cours, mais compte là-dessus pour qu'il y ait encore dix ou douze mille Charlots et Loulou.

Alors après, dans l'optique où tu es un pauvre fac d'historien, genre comme moi, au hasard, bah tu te retrouves avec trente-six Jean-Pierre qui ont tous le même prénoms, et histoire d'en rajouter une couche, ils ont le même numéro aussi.
La sécu elle serait devenue dinguote avec des énergumènes pareil.

Par exemple, par un hasard fortuis, prenons les Riri. Comme le neveu de Donald.
Et prenons les quatrième, parce que le cheval blanc d'Henri IV c'est mon personnage historique préféré.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Humains/Gens/henriiv1207207373.jpgLedit cheval, avec un des Henri.

Donc Henri IV.

Y'a celui qui était empereur du Saint Empire romain germanique.
Y'a celui qui était roi d'Angleterre.
Y'a celui qui était roi de Castille.
Y'a celui qui était roi de France.
Et caetera, et caetera.

Puis y'a un truc encore pire, c'est que des fois ils essayent de t'embrouiller.
Parce qu'en fait Henri IV, celui de Ravaillac, il était le quatrième Henri de France, mais c'était seulement le troisième Henri de Navarre, alors c'est Henri III de Navarre qui a succédé à Henri III de France sous le nom d'Henri IV.

Ouais, mais bien sûr, Jean-Pierre.

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

Murphy t'es pas mon ami.

Lundi, 5 octobre 2009.

Aujourd'hui c'était la fête de Murphy. Pas Eddy mais celui de la loi. Comme Newton donc, mais en plus facile à retenir. Quand il t'arrive un truc très saoulant, c'est la faute à Murphy. Enfin je voudrais dire que des fois c'est de la faute de M. Bol, aussi. Pat Bol. Hahaha quelle drôlesse je suis (en fait, drôle, non, mais téméraire, oui, pour sortir une blague pareille, on est d'accord).

Bon alors je disais que c'était la fête de Murphy, celui de la loi, aujourd'hui, et précisons, dans le petit monde emiliennocentrique, sinon ça marche pas.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Arts/Dessins/Newtonslaw.jpg

Aujourd'hui, premier lundi du mois d'octobre de l'an 2009, un humain il a décidé que c'était trop la déprime et paf il s'est balancé sous un train. Genre à 6h du matin ou par là comme ça ça bousille le lundi matin de tous les gens qui prennent le train. Evidemment c’était sur la ligne que je prends, sinon je te raconterais pas.

Note à ce propos, que Vévé depuis des siècles et des siècles il se rend au travail en voiture, puis à partir d'aujourd'hui il avait décidé d'y aller en train, et paf ça fait nan en fait on va pas dire ce que ça fait un humain sous un train. Enfin, Murphy aussi, quoi.

Donc, donc, Vévé très gentiment il est reviendu à la maison des dalmatiens de la montagne pour me prévenir que yavait pas de train-train puis il est allé à la gare chercher Youguette et son frère pour les emmener à Nancy, si c'est pas gentillet ça je m'y connais guère.

Vu que y'avait point de train, je me suis dit, ohohoh, je vais prendre le bus. J'étais pas la seule à avoir eu cette idée-là, tu te doutes. Surtout que le premier train de la matinée il est passé à 9h45 avec toute cette épopée, alors le bus de 8h il était  plutôt débordant.

Le bus il était donc plus plein que la pleinitude, et en petit bonus, on avait à bord une bonhommette malade. C'est-à-dire qu'elle se sentait pas bien, alors la chauffeuse du bus elle a demandé qu'on lui libère une place assise, et toutes les trois à six secondes elle lui demandait si ça allait et cætera et cætera.
Manque de bol, arrivés aux trois quarts du trajet, alors qu'on avait uniquement 10 minutes de retard, la fille elle s'est précipitée hors du bus à un arrêt et elle a redécoré le trottoir de l'intérieur de son estomac (bon appétit bien sûr).
Alors la chauffeuse est descendue pour voir si la fille allait bien et tout le tintouin.

Et donc, là, c'était rigolo dans le bus, les gens ils étaient dingues, ils arrêtaient pas de hurler à la chauffeuse de remonter dans le bus et on s'en fout de la fille elle est descendue alors on continue, puis y'a quelqu'un pour s’occuper d'elle allez roule jeunesse sinon c'est moi qui prends le volant je m'en fous si j'ai pas le permis.
C'était folklorique.

Donc au bout de dix ou douze ans, la chauffeuse et la malade sont remontées dans le bus et on a repris le manège des "ça va ?" toutes les trois à six secondes.

Et, c'est là que ça devient extraordinaire, cinq minutes plus tard, paf, une autre fille qui se met à vomir dans le bus. Avec un peu de chance, y'avait un arrêt juste deux secondes plus tard, alors elle est descendue continuer son petit vidage/videment/je sais pas à l'air libre.

Et la chauffeuse est redescendue du bus.
C'était reparti l'hystérie générale dans le bus. On en était à vingt minutes de retard.
Puis, la chauffeuse elle est reviendue dans le bus, et elle a dit là il faut que j'appelle les pompiers parce qu'elle a été malade dans le bus, donc soit vous attendez soit vous allez prendre un autre bus.

On était à, genre, 1.5 km du terminus, 25 minutes de retard, alors les trois quarts des gens du bus ils ont jailli hors du en maugréant comme si c'était les dix plaies d'Egypte qui leur tombaient sur le râble.

Je fis de même mais sans le maugrément. Enfin au début, puis je vis qu'il était 9h05, que j'étais à presque 3km de la fac et que j'avais cours au 4è étage 25 minutes plus tard.
Mais n'écoutant que mon courage, je me suis mis en route plus rapide que l'éclair, et alors, t’imagines même pas, à 9h32 j'étais dans ma salle de cours au 4è étage.

Puis mon prof est arrivé à 10h20, parce qu'il avait eu des problèmes de train à cause du suicide.

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

Vévé, ou l'art.

Vendredi, 2 octobre 2009.

En ce moment il se passe trop des choses palpitantes à la maison des dalmatiens de la montagne. On est passés à côté d'une catastrophe planétaire. Genre le jeudi noir tu vois. Là ça va, c'est une minime catastrophe, c'est le premier choc pétrolier, pas plus. De la roupie de sansonnet, pour tout dire.

Chritelle elle a une voiture qui est vieille et qui avance pas, et qui a une couleur de salle de bain. C'est une vieille Clio des années 90, puis je dis couleur de salle de bain parce que les meubles dans notre salle de bain ils sont pareil, bleu quoi. Bleu EDF-GDF, on va dire. À l'époque.
Tu sais normalement les voitures elles ont des peintures métallisées ou brillantes. Là c'est une couleur mate de meuble de salle de bain.

Puis, y'a quelques temps, va savoir pourquoi, Vévé il s'est mis en crâne de repeindre la voiture de Chritelle. Mais pas uniformément parce que c'est un être complexe.
Donc il voulait faire ça :
- les pare-chocs en noir
- les rétroviseurs, l'arrière et une bande sur le devant en pêche
- le reste en bleu salle de bain
En tout sérieux, j'ai cru que c'était une blague quand il a dit ça. Je lui ai dit de faire des petits nuages sur le toit et de l’herbe le long des portières. Mais non, il plaisantait pas, souvenons-nous que Vévé est cet être qui faisait des franges à ses vieux pantalons pour faire des shorts et qui a fait la mémorable voiture en carrelage dans le garage.

Donc il s'est exécuté.
Le krach boursier de 1929, te disais-je.

Je sais pas si tu imagines le mélange entre le bleu salle de bain mat, le pêche mat et le noir normal. C'est à pleurer.
D'ailleurs quand Vévé est allé chercher Noyémie au collège dans cette voiture elle a pleuré. Tu m'étonnes. Hahaha. Vévé il la voit arriver en pleurant alors tu sais il s'est inquiété, il croyait qu'il s'était passé un truc et tout, mais en fait elle pleurait parce qu'elle avait honte de monter dans la voiture.

Note que hier je suis rentrée et y'avait la voiture dans le garage avec la porte ouverte, alors vite fait j'ai refermé la porte pour pas que les humains voient la catastrophe depuis la rue.
On peut pas tout assumer, non plus.

Vévé, après avoir entendu les différents adjectifs caractérisant ses extravagances, il s'est dit que bon y'a un truc qui cloche alors il a décidé de repeindre la voiture. Tout ce qui était en pêche (nan mais en plus pêche, ça fait super viril et surtout, ça fait super voiture, quoi) il l'a mis en noir.
Donc maintenant elle est à moitié bleu salle de bains à moitié noir, avec une bande sur le devant et une autre sur le côté et tout, enfin c'est l'éclate quoi.

Et là je sens que t’es tristesse, mais je peux pas encore prendre de photos parce que c’est pas fini (il est en train de repeindre les jantes, hmm hmm).
Mais je te montrerai bien ça un jour ou l’autre.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Animaux/Chats/Krommlech.jpgJe mets un truc beau pour compenser toute cette catastrophe.

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

J'aime trop la pub pour Contrex qui passe à la radio. Ils t'expliquent que Contrex ça aide à devenir mince, ce qui est top-moumoute mais finalement on s'en fout y'a le froid et les douze couches de vêtements qui arrivent.

Donc ils t'expliquent que Contrex t'aide à mincir. Mais attention, y'a de petites clauses de bas de page, c'est pas si simple que, tu bois deux litres de Contrex par jour et la minceur s'abat sur toi. Il faut boire Contrex dans le cadre d'une vie saine et d'une alimentation équilibrée, ou un truc comme ça.

C'est-à-dire que tu fais régulièrement du sport, tu manges pas de trucs gras, tu grignotes pas entre les repas, tu manges des légumes même les pas bons, enfin tous les bidules qu'ils se tartissent à te répéter à la fin de chaque pub pour de la sustente.
Plus tu bois Contrex qui te fait devenir mince.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Bidules/Nourriture/contrex300000.jpg

Ils sont bien chez Contrex, en fait. Ils prennent pas du tout les gens pour des gogols profonds, ça va bien. Ils te disent si tu fais du sport et que tu manges sainement, que tu montes l'escalier au lieu de prendre l'ascenseur, que tu grignotes pas et que tu bois Contrex, tu deviens mince. Si juste tu fais du sport, tu manges sainement, tu montes l'escalier au lieu de prendre l'ascenseur et tu grignotes pas, là c'est pas tellement sûr que tu deviennes mince.

Tout est dans l'eau de Contrex. Soit dit en passant, elle est même pas bonne l'eau de Contrex, elle a un sale goût comme l'eau de Volvic, là.

L'idéal, je pense, ça serait tu fais cuire tes légumes dans de l'eau de Contrex, tu vas à la piscine qui est remplie d'eau de Contrex et tu t'arranges pour boire la tasse, tu montes tes escaliers en portant des packs de Contrex au lieu de prendre l'ascenseur, plus tu bois de l'eau de Contrex pour parfaire le tableau.

Et là, méga sûr, tu seras le plus mince pour aller t'engoncer dans tes pulls et tes doudounes, la chance s'abat sur toi grâce à Contrex, t'as vu ça.
Enfin plutôt grâce à Contrex et à ta vie saine et ton alimentation équilibrée.
.

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

La dernière fois j'étais allée donner mon sang, et vers la fin c'était devenu bizarre et tout. Cette fois-ci, aujourd'hui, je suis allée donner mon sang, et c'est vers le début que ça a commencé à devenir bizarre.
La prochaine fois ça deviendra bizarre avant même qu'on me pique, si ça continue comme ça.

J'étais assise dans le fauteuil et y'a mon sang qui s'enfuyait de mon corps depuis environ 22 nanosecondes, et mon ventre a commencé à se sentir étrange. Je me suis dit que là, niveau don de sang, ça devait pas être plus que quand l'amicale des moustiques fait une surboum dans ma chambre en nuitée estivale, et donc le ventre bizarre ça devait être la couardise de la piqûre.
Donc j'ai fait fi et j'ai continué à malaxer le petit cœur en mousse.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Bidules/Smiley/3-copie-2.gif

Sauf que 27 nanosecondes plus tard, là c'était pas mieux, j'avais toujours le ventre flagada, la sudation a commencé à se pointer par tous mes pores, et cerise sur le gâteau mes yeux sont partis en lollipop. J'ai appelé une infirmière, mais manque de tasse, elles étaient toutes parties par monts et par vaux hors de portée de mon filet de voix, deux sièges plus loin quoi.

Là, on serait sur TF1, y'aurait une voix OFF qui dirait "Emil va-t-elle survivre à sa bonté d'âme ? Les infirmières finiront-elles écrouées à perpétuité pour non-assistance à personne en danger ? Pour tout savoir sur les suites de ce drame poignant, rendez-vous après la pause publicitaire."
Sauf que l'on n'est pas sur TF1.  En plus tu sais bien que j’allais pas mourir, vu que je suis là à te raconter l’épopée.
En fait, juste, mon voisin il a appelé l'infirmière pour moi, elle s'est pointée, elle a desserré le garrot et tout est redevenu pour le mieux dans le meilleur des mondes, avant même que les lumières commencent à pulser et que la Petite Sirène apparaisse, pas comme la dernière fois.

Elle m’a mis les jambes en l'air, elle a fait venir l'infirmière débutante et elle lui a expliqué qu'en fait, haha, c'est rigolo, c'est juste que j'avais serré le garrot trop fort, alors y'avait plus de sang qui arrivait dans son artère, ohoh, c'est cocasse, elle a l’artère tout contre la peau. Mais grâce à son œil de taupe elle a vu que mon bras avait viré blanco à l'endroit où normalement c'était  saignant-à point, et tout est rentré dans l'ordre (franciscain (hahaha)).

Après j'étais en top forme jusqu'à ce que la pochette de sang soit pleine dudit, mais  elle s'inquiétait trop, alors elle a laissé l’infirmière débutante à mon chevet tout le temps, après elle m'a redressée par paliers, pour pas que tout le sang qui me restait il tombe dans mes pieds d'un coup et que je reparte en vrille, elle m’a escortée jusqu'à l'endroit collation, qui était bien à, ma foi, trois mètres et demi du fauteuil où j'étais, elle a approché un transat de l'endroit où je devais me sustenter en indiquant à tout un chacun aux alentours que si je me sentais mal fallait m’allonger et me jouer un air de ukulélé, c'était jobard.

Puis finalement comme j’étais en forme olympique j'ai mangé un sandwich et je suis repartie avec un tapis de souris PLUS un magnet PLUS un pin's, héhé, ils sont généreux t'as vu ça.

Le but du jeu maintenant c’est que j’attrape pas la grippe H1-N1 (touché coulé (de MB (la blague qui a du être faite six cent douze fois déjà))) sinon j’aurai frôlé la mort pour néant.

Et bientôt je vais avoir une carte de donneur de sang et ça c'est top prestige, quoi.

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

Y'a un truc qui est trop abraracourcixant. En fait c'est pas abraracourcixant mais ce mot il me plait bien. Je désirais dire, un truc trop rabat-joie sur les bords.

J'suis sûre que ça t'est déjà arrivé aussi.
Mettons, tu apprends une info trop hallucinante avec un chiffre. Ou un nombre, je suis pas sectaire, mais il faut au moins une valeur numéraire.
Mais un nombre hallucinant, attention ! Dans le trop peu ou dans le trop tout court.

Exemple :
Biduline elle a acheté son sac 650€ ohlala, ohlala, ça fait beaucoup.

Tu t'apprêtes à aller dilapider le ragot aux quatre vents, comme tu sais si bien faire, mais pour que ce soit encore PLUS impressionnant, avant de cracher le morceau, tu veux faire deviner.

"Ohlala, ohlala, tu devineras jamais, Jean-Pierre !
- Quoi donc ?
- Biduline elle s'est acheté un sac. Bon il est top-moumoute, mais tu devineras JA-MAIS le prix. HAL-LU-CI-NANT !" (J'aurais pas du choisir un mot avec une consonne double, ça bousille un peu le truc.)

Alors là, tu t'attends à ce que Jean-Pierre dise "chais pas moi, 400€ ?" Histoire de lui montrer à quel point c'est encore PLUS que ça. Ou encore MOINS que ça, au cas où l'info que tu souhaites faire partager tape dans le riquiqui du numéraire (dans mon cours sur la civilisation éthiopienne dans la seconde moitié du XIIe siècle, on est que trois étudiants, nan mais t'imagine ? (Exemple, je suis pas un corus sur la civilisationé thipioenne au milieiu du XIIe siècle, hein (mais là on est avec Biduline et son sac à 650€))).

Donc là, tu as déjà le sourire triomphant en anticipant la risible estimation de Jean-Pierre, qui au lieu de ça brise d'un seul nombre tous tes espoirs de devenir Super-Potin.

"Chais pas moi, 800€ ?"

TUTUTUTUTUUUUUUUUU.

Et là voilà, t'as l'air con avec tes SEULEMENT 650€, alors que t'avais déjà pris rendez-vous pour lui chez le dentiste telllement le ragot allait lui décrocher la mâchoire séance tenante.

"Hola, non, quand même pas, juste 650€ en fait, euh voilà."

...

...

"Mais ça fait beaucoup quand même, non ?"

Et c'est là que tu expérimentes le sourire plein d'espoir à la place du sourire plein de triomphe.

"Euh, sinon, t'as des nouvelles de Mauricette ?"

http://krommlech.cowblog.fr/images/Bidules/Smiley/toons76.gif

De krommlech.

Rangé dans Pas douétitude innée.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | Page suivante >>

Créer un podcast