Je t'ai déjà raconté les talents de bricoleur de mon popa ? Il est formidable.

Dans l'ensemble il fonctionne par période. La période des plaques en polystyrène, la période des étagères en bois, la période de la peinture bronze, la période du Xyladécor, la période des pierres, tout ça.

En ce moment il fait un retour fracassant dans sa période carrelage.

Une fois il a déjà eu une période carrelage, ce qui fait que tout le sous-sol de la maison des dalmatiens de la montagne (à part ma chambrette qui fut préservée) est recouvert de carrelage.
Mais disparates, les carrelages, sinon ça serait moins rigolo. Comme ça c'était un peu comme faire un puzzle, ça ajoutait de l'amusement.

Il a même réussi à mettre du carrelage sur le mur du garage, mais alors là, ATTENTION !
Vévé ne nous a pour l'occasion pas seulemrnt fait part de ses talents de bricoleur, mais également de ses talents d'ARTISTE.
Et puis parfois, il vaut mieux une image qu'un grand discours, alors je te laisse admirer.


Le point positif c'est que quand Chritelle est à la maison, sa voiture est dans le garage et cache l'oeuvre d'art.

Si des fois tu es bigleux (ça arrive aux meilleurs d'entre nous) et que tu parviens pas à mettre un nom sur ce bidule, c'est une voiture.
Il est resté dans la thématique, tu comprends, dans le garage, une voiture en carrelage. Il aurait fait un lion ça aurait été un peu désordre.
Quand Vévé bricole, il chantonne. Mais alors attention, nouvel élèment extraordinaire : sa chanson a huit lettres.
On s'embarrasse pas avec de l'inutile par ici.
Donc il chante "lalalaaa". Puis la chanson est finie alors il fait une pause, il attend que ses fans en délire lui demande un bis, je ne sais, puis il recommence.
"Lalalaaa'
...
"Lalalaaa"

Etc, etc.

C'est en l'entendant donner son concert à l'attention de ses carrelages que l'idée me vint de cet article.

Figure-toi que depuis quelques jours, Vévé a une nouvelle idée formidable.

Je crois que ça dépasse largement la voiture en carrelage ou le Xyladécor dans l'allée (c'est très pratique, surtout quand il gèle, de vernir des pierres, j't'assure).

Il pose son carrelage, tada, tadaaaaan (faut un peu de suspens) : dans la descente de garage !

Tu sais là, le truc EN PENTE où on gare la voiture et où accessoirement on marche quand on veut rentrer dans la maison sans passer par l'étage.

Alors pour l'instant, il fait juste les bords de l'allée, m'a-t-il dit.

Mais, soyons honnêtes, il aime tellement jouer aux Lego, poser du carrelage ou peinturlurer, je pense bien qu'il est parti pour tout recouvrir.
Outre l'aspect esthétique de la chose (évadons-nous cinq secondes : ferme les yeux, et imagine une descente de garage recouverte de carrelage pour salle de bains, c'est joli hein ? Ça fait pâlir de jalousie lesplages des Seychelles) pensons à l'aspect pratique, grâce à une simple équation :

Carrelage + pente + pluie (la Lorraine et sa météo) = ?
De la bonne humeur en perspective.

C'est dans ces cas-là qu'on remercie le réchauffement de la planète, on va peut-être éviter le verglas sur carrelage, du coup.

Hein mon papa est formidable ?

On devrait renommer la série "Vévé le bricoleur", plutôt que Bob le, ça taperait plus dans le comique, et tout.

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Dans l'ensemble mes parents sont plutôt chouettes. Dans le genre pas trop contraignants et tout.

J'veux dire pour exempler, ma maman qui s'appelle Chritelle je te rappelle, un jour elle m'a dit "si tu veux tu peux essayer le cannabis pour voir ce que ça fait, une fois". Voilà j'ai le droit une fois de fumer un joint par ma maman, mais note que j'ai pas tellement l'intention de saisir l'occasion. Mon moyen de me bousiller la santé c'est de pas manger équilibrer et pas faire de sport, c'est plus lent, mais dans l'ensemble, plutôt bon les pâtes au curry.

Ils m'ont dit d'ac pour que je parte toute seule comme une grande à Paris, dormir dans une auberge de jeunesse me balader le soir dans les rues et rencontrer des gens de l'Internet que je connaissais depuis peu, l'année dernière. Alors que j'étais allée à Paris qu'une seule fois de ma vie. Cpas comme si je connaissais le bled.

Puis ils m'ont laissé partir en Belgique voir, encore un bonhomme que j'avais jamais vu, tiens, dormir chez lui alors que ses parents étaient pas là et tous les caeteras.
Plutôt confiants. Ils m'ont même payé le billet de train, charmants êtres.

Ils se disaient bien que si j'y vais c'pas un psychopathe ou je ne sais quoi.

Bon par contre quand ils m'ont donné leur accord ils pensaient que les parents de pomme ils seraient là (hahaha, et en fait ils savent même pas que je suis venue chez eux l'été dernier ni que pomme est venu chez imou).
Après ils ont appris que non et le seul truc qui a fait flipper ma mère c'est que je puisse m'enceintiser ou me sidatiser (surtout le deux, elle travaille dans un laboratoire où environ toutes les semaines elle apprend de nouveaux cas de Sida, youhou). J'veux dire, le bonhomme que je vois pour la première fois et tout, et hop elle est venue me faire la convers mère-fille il faut se protéger et autre, on dirait en une semaine j'allais déjà faire des trucs de grands et tout. Non mais.

P'is aussi, faut dire, depuis presque un an que je suis avec pomme, ils l'ont quand même accueilli souvent, ils le logent nourrissent et l'obligent même pas à dormir ailleurs que dans mes bras (note que le canapé est confortable pourtant), ils lui donnent de l'eau pour qu'il se lave (ils sont gentils) et ils lui achètent des boissons pleine de sucres pour qu'il boive (ce bougre boit presque pas d'eau parce qu'il trouve que ça a pas de goût ou je ne sais quelle billevesée (à la rigueur je mange pas trop de légume mais je tourne pas au Sprite, lequel de nous deux se sustente le mieux, au final ? (haha, je t'aime))).

Un jour quand je fus en primaire, je sais plus trop en quelle année, ils se sont dit, à force de passer dans le couloir et de voir que quelques heures après m'être couchée je dormais toujours pas (je faisais comme si mon lit c'était une île (c'était un lit deux places à l'époque) et autour y'avait une tempête, et je balançais mes peluches à la mer et je les sauvais avant qu'elles se noient ou se fassent bouffer par les croco (bonne samaritaine, déjà)) qu'une fois par semaine avec école le lendemain j'aurais le droit de regarder un film ou autre à la télé.
Ouais j'avais déjà une télé dans ma chambre à l'époque, sale génération.
Du coup le dimanche j'analysais bien le programme télé, tu penses, et quand c'était une semaine avec l'Instit le mercredi soir, limite je sortais le Champomy.
Maintenant ma soeur tous les vendredis soirs elle a le droit de regarder le premier épisode de Bones (elle regarde des trucs charmants, cette fille (note que ça change des Simpsons)). P'is j'suis tuée parce qu'elle elle va se coucher à 21h alors que moi c'était 20h30 et jamais je voyais la fin de l'épisode d'une Nounou d'enfer, j'allais me coucher à la pub.



Sinon en réfléchissant creusément (en creusant dans mon esprit), je trouverais bien d'autres moyens de te prouver qu'ils sont plutôt cools mais j'ai envie de lire l'HIstoire de France pour les nuls, là.
Sinon je t'aurais parlé de l'anniversaire de mes sept ans et le concours de pog que ma maman avait organisé et les cadeaux à gagner en tirant un petit papier au sort, et tout.

Sinon je vais possiblement me choper tous les moustiques de la création parce qu'aimante comme je suis, je sais que les chats sont dehors en plein orage, je me dit hop je laisse la fenêtre ouverte pour qu'ils rentrent s'ils veulent. Ils rentrent point du tout mais les mosquitos eux ils doivent être plus motivés par un peu de lumière et un bol de soupe.

Ha oui, ils m'obligent pas à éteindre ordi et télé quand il y a de l'orage, aussi (c'pas bieeeen).
Comme il paraît qu'il faut pas prendre de bain ou de douche quand il y a de l'orage, ou un truc du genre, c'est quoi ce délire ? Ça ferait un remix de Claude François ?

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Ma conclusion traîne n'importe où.

Mardi, 1er juillet 2008.

J'ai peur de commencer une phrase, parce que ça risque de m'en faire oublier une autre. J'ai pas envie d'écrire un article, parce que j'ai trop de choses à écrire dedans.

Hier soir ou bien alors très tôt ce matin j'ai posté un article et ça parlait de mon grand-père (entre autres).
Je me dis à chaque fois, je devrais jamais me relever le soir-nuit pour écrire un article, ils sont jamais gais. Trop plein de sérieux, de nostalgie, au choix. Ce matin en me levant je l'ai mis hors-ligne, et puis je le remets.
Entre-temps j'ai cherché des photos de mon grand-père, plongée dans les souvenirs de famille, dont certains qui restent juste ces bouts de papier et pas plus dans ma mémoire.
J'ai trouvé, scanné, et je sais ça va te faire une belle jambe de voir mon grand-père, mais l'idée m'a prise. Et puis quitte à rester en famille, une photo de mère-grand et imou, prise en 1989 je pense. Et une photo du mariage de mes parents, le bisou, le bisou. La photo avec mon grand-père a été prise ce jour-là, il mariait sa plus jeune fille, la dernière de ses neuf enfants à passer devant Monsieur le maire (même si c'était l'adjoint au, on s'en contretamponne).

Et une autre, parce que je suis lancée on m'arrêtera plus (hinhinhin). De toute façon note qu'il y a personne pour m'arrêter vu que je suis toute seule dans ma chambrounette quand je poste, haha.
C'était à Europa Park, sur la bûche, et puis je t'explique des fois que tu sois pas rapide de la comprenette, c'est ma mère-grand, mon grand-père, ma maman et imou. Bien sûr la photo est floue parce qu'à l'époque on voyageait à la vitesse de la lumière (ou de la bûche) et donc on était pas facile à saisir.

Remarque je suis pas toujours facile à saisir, de nos jours encore, mais c'est plus verbal que photofal, dans ces cas-là.

Pour conclure ce pétillant article qui commence par je sais pas par où commencer, justement (l'ironie du sort ou qu'en sais-je) et qui se finit pas une galerie photo qui va passionner les foule, et me faire plaisir, disons que, hmmm, vous avez dansé tout l'été ? Et bien chantez, maintenant.
Sauf si tu es pas une cigale, dans ce cas tu as une dispense.

Les cigales dansent-elles la tecktonik ?

Dans un autre registre je vais me lancer dans le premier sujet des Jeux Cowlympiques, et ôte-moi d'un doute, c'est pas de l'ironie pure et pas douce de filer un sujet sur le sport à imou ? Je veux dire, ma notion du sport s'est arrêtée en même temps que les cours du même nom en terminale, et je crois que courir c'est bien uniquement si on est poursuivie par un psychopathe ou un tigre à dents de sabre.
Mon effort, ça peut être monter les escaliers pour aller mettre la table, tu songes ?

Bon, sur ces jolies paroles, les photos, disais-je.
Mon grand-père qui s'appelait pas pèpère en vrai mais Marcel, et qui était menuisier. Ma grand-mère, mes parents, et leur fille unique de l'époque.







C'est bizarre de se dire qu'à une époque, Noyémie n'existait pas.
J'avais cinq ans (au mariage de Chritelle et Vévé), je connaissais pas ma soeur, aucune de mes amies actuelles, et Nicolas non plus, et puis j'arrivais à être heureuse comme un petit poisson dans la rivière (mais pas un poisson d'eau de mer sinon il est pas trop heureux dans l'eau plate régime sans sel).

Dans l'ensemble, ce soir, j'étais censée finir la trilogie de Bartiméus (qui est très très chouette, soit dit en passant).

En fait ma conclusion était plutôt au milieu de l'article qu'à la fin.



Et puis aussi je rajoute une photo de mon grand-père sur l'article d'avant, voilà tout.

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Youguette bonhommette.

Mercredi, 18 juin 2008.

Tiens mais des fois je me dis, par ici, y'a deux personnages principaux. Y'a Emil qui est quand même je l'avoue mon inspiratrice majeure, et pomme de pin de qui je parle environ souvent.
Puis de temps en temps on voit apparaître d'autres noms, le plus souvent Youguette, le jeune grelon géant, Julieta, Chipotala.

Palsembleu je parle pas suffisamment souvent de Youguette, non ?

Pour ceux qui le savent pas parce que ça existe encore sur terre, ce surnom de Youguette il lui vient de la bague de mon popa.
Mon popa qui est deubeuliou je te rappelle, il a une chevalière avec ses initialies dessus, HD. mais je l'aime bien alors un jour j'ai décidé que plus tard je l'aurais et que donc je dois changer de nom, et j'ai décidé de m'appeller Huguette à la place d'Emil pour correspondre aux initiales.
Et du coup on a décidé que Lise ça serait Youguette, ça faisait genre Youguette et Huguette.
C'est grosso modo un résumé succinct de l'affaire.

Avant de s'appeler Youguette je la connaissais déjà, par exemple en 5è quand on s'est retrouvées dans la même classe.

Et puis avant de s'appeler Youguette elle avait d'autres surnoms mais le plus emblématique reste Chaussures Rouges. Elle avait une poule en peluche sur son sac et elle avait des chaussures rouges (mais maintenant que j'y pense je sais plus si c'était en même temps ou pas).

On a fait plein de trucs ensemble comme partir au pays des châteaux (en Touraine quoi) avec le collège, où Lise me filait des coups de balai, avait peur des araignées et faisait des crises de démence sur son lit.
C'est à peu près vers cette époque qu'on a commencé à être copines, comme quoi la barjitude ça a du bon.
On a fait des exposés de latin où y'avait une de nous deux qui récitait devant mon armoire pendant que l'autre posait des questions stupides qu'un des autres élèves aurait eu la bonne idée de nous poser. On a passé pratiquement toutes nos sorties de cours de l'année de troisième à aller lire les magazines, parce que quand y'a qu'une page intéressante, autant la lire sur place et décaniller ensuite.

On a tenté toutes les deux, avec d'autres bonhommettes, l'expérience de prendre le train comme des grandes le jour de la rentrée de seconde, et ça a été plus concluant que le jour où on a tenté de prendre le bus ensemble.
Nous on était pas au courant qu'il fallait composter le billet tu vois, et comme on savait pas où s'arrêter on s'est dit qu'on allait suivre les autres jeunes du bus. Puis finalement on se cachait l'une derrière l'autre dans les rues de Nancy, une qui regardait le plan pendant que l'autre faisait le guet.

De toute l'histoire de notre scolarité on est parvenues qu'une fois à être dans la même classe, en cinquième, et puis en première année de fac on a réussi à suivre quelques cours ensemble avec la bonne idée de Lise de faire de l'histoire en mineure. Les cours de Monsieur N'est-ce pas ? et tout ça, où y'avait plus de gribouilis sur mes feuilles qu'autre chose.

On a tenté aussi le voyage toutes les deux comme des grandes sans nos parents, direction Paris, le studio avec la fausse porte, le paquet de pâtes et la chaleur étouffante, le restaurant du dépressif et tous les trucs incontournables de Paris. On s'est pas perdues dans le métro, on a emmagasiné des souvenirs, on s'est donné envie d'y retourner. Hein t'as envie d'y retourner avec moi Hugh ?

Le jour où j'étais plus seulement en visite amicale chez pomme de pin en août, mais qu'on formait genre un couple et tout, un des premiers bidules que j'ai voulu faire (après m'être décrochée des lèvres de pomme, quand même), c'est lui envoyer un email pour la prévenir, parce que quand même.

Youguette c'est la bonhommette qui coupe ses pizzas aux ciseaux, qui lit l'avenir dans les feuilles de bambou, qui interpète les rêves et qui s'occupait d'une vieille branche pourrie dans la cour du lycée, en osant appeler ça "son petit arbre".
Le petit arbre de Lise il est mythique pour tous les poincariens de notre connaissance, je pense.
Le matin en l'attendant devant chez moi pour aller prendre le train je la voyais arriver en courant du bout de la rue, parce que Lise est toujours en retard.

Elle voue un culte à son cousin, elle va au théâtre et elle lit des livres intelligents, elle sait parler de plein de films, et tout, c'est un peu plein de culture dans son corps.

Des fois je songe que dans un peu plus d'un an j'ai l'intention de déménager dans un pays qui sera même plus la France, et puis quand même ça me fait un peu peur de savoir que Youguette je la verrai plus minimoum une fois par semaine sinon ça fait trop longtemps, qu'elle habitera plus au bout de ma rue et que ça va être dur d'aller au cinéma ensemble, et tout ça.

C'est même plus de l'adoration à ce point-là, t'sais, c'est de l'amour.
Je suis pas lesbianiste quand même je lui ferais pas des bisous dans une ruelle sombre mais par contre si un jour t'as besoin d'un rein je te passerai le mien, d'ac ?

Edit : Je viens voir sur mon blog si l'article il s'affiche bien et badaboum, les photos elles sont plus là.
Du coup je les remettrai quand j'aurai regagné ma maisonette, genre dimanche.

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

L'art de la logique.

Samedi, 14 juin 2008.

"Ha oui ça fait vaiment chemise de nuit.
Tu pourrais sortir comme ça."
Chritelle ou l'art de la logique.

En vrai elle m'a acheté une chemise de nuit ce matin (mais j'l'aviais choisi, hein), et je suis allée lui montrer, et voilà.

Mais si je démystifie tout, elle a dit que ça faisait vraiment chemise de nuit rapport à sa longueur, genre même pas besoin de se baisser pour qu'on voit ma culotte, environ, mais j'ai gardé mon pantacourt en-dessous pour essayer et elle trouvait que les deux ensemble ça faisait bien (ça me fait un décolleté, hinhin).
Faut aimer le côté épaules de rugbyman, quoi.

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Chritelle qui est ma maman.

Jeudi, 12 juin 2008.

Un jour je me suis dit il faudrait que je te parle de ma maman. Elle aime pas les nains de jardin et elle est désespérée parce que je veux pas me maquiller. Elle dit toujours j'ai de vachement longs cils et blabla alors c'est du gâchis de pas mettre de mascara. Alors je lui réponds que si j'ai déjà de longs cils y'a pas d'intérêt à mettre du mascara en plus et comme je porte des lunettes ça risque de faire le Soleil a rendez-vous avec la Lune, sauf que le Soleil ça serait mes lunettes et la Lune mes cils et eux ils poseraient pas un lapin comme Séléne.

Ma maman aussi elle s'appelle Christelle mais Chritelle c'est mieux et puis quand elle est née, JFK il était déjà passé par la case trépas et Martin Luther King il allait pas tarder à faire de même.

Quand elle était jeune elle avait des cheveux avec des boucles anglaises, et puis maintenant ils sont courts et environ chaque centimètre² de la salle de bain est occupé par un produit qui fait boucler les cheveux, ou restructure les boucles, ou fait un autre truc à base de "boucle".



Là elle a des boucles anglaises un peu et aussi un nez de cochon accroché à des lunettes parce que c'est une boute-en-traine. Elle a aussi un espèce de pull que je trouve absolument immonde et qu'elle essaye de me refiler depuis que j'ai 14 ans ou à peu près. Haha, compte là-dessus et bois de l'eau fraîche.



Là elle a juste des boucles anglaises elle a pas de nez de cochon accroché à des lunettes. Mais elle a un bébé dans les bras et c'est sa fille aînée quand elle avait 25 jours.
À l'époque je souriais pas en montrant mes dents mais c'est juste parce que j'avais pas de dents.

La dernière fois elle a découvert que pomme de pin il allait s'installer dans un appartement à la rentrée alors elle arrête pas de lui acheter des trucs.
Elle lui a acheté des verres avec un trou dedans pour mettre le pouce, et puis elle lui a encore racheté des verres (ha, pomme, elle t'a racheté des verres) et aussi des assiettes (ha, pomme, elle t'a acheté des assiettes).
Elle a craint que les assiettes elles lui plaisent pas alors elle a dit j'espère il me le dira si elles lui plaisent pas. Après elle a dit si elles lui plaisent pas je te les donnerai, en parlant à moi.
J'ai répondu que de toute façon j'ai pas besoin d'assiettes pour l'instant et quand je vais décaniller de la maison c'est pour habiter avec pomme, alors je vois pas l'intérêt de lui apporter ces assiettes s'il a dit qu'il les aimait pas.

Elle a cette théorie bizarre qui me traumatise tellement que j'en parle souvent, le coup des chats blancs avec des yeux bruns qui sont tous sourds, et puis pas mal d'autres dans le même genre, et comme c'est ma maman et que je suis crédule je gobe tout telle la plante carnivore.

Un jour elle avait des chaussures un peu comme des converses, à carreaux verts et jaunes avec des fleurs oranges et roses dessinées dessus.

Un autre jour elle s'est mariée et elle avait des edelweiss dans les cheveux.

Un autre jour on était à une fête toutes les deux quand j'étais petite et y'a un type il a cru que c'était ma grande soeur.

Et puis une fois elle a fait peur à pomme de pin parce qu'il l'a vouvoyée et elle l'a diisputé. Haha.

Et puis toujours elle a des yeux verts.
Pour pas te le prouver je mets une photo en noir et blanc, na.


De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Un jour peut-être il faudra que je te raconte.
La pizzeria, Youguette qui essaye de nous faire deviner le nom des enfants du père Castor, la découverte que les chèvres sont en fait des vaches, le C2I que c'est trop rigolo, aller dans des magasins dépenser des sous et au cinéma voir Indiana Jones qui est l'plus fort dans son frigo. Le restaurant où personne il vient te filer une table alors que tu vas dans un autre. La couette sous le cerisier, le film avachis dans le canapé, les bisous sur le lit, les nuits près de pomme de pin, que sais-je, que sais-je, encore.
Mais pas là.

Ou si, tiens juste pour la forme, on va faire les devinettes façon Youguette.

Alors père Castor, quoi, il raconte des histoires à trois castorinous.
Paul il se souvenait qu'un des garçons castorinous il s'appelait Benjamin, nous manquait les deux autres castorinous.


La première.
Paul a dit Camille.
Youguette elle a dit, ça ressemble à ça.
Ensuite elle a dit, c'est un nom d'animal.
Ensuite elle a dit, c'est un nom que tu donnerais pas à un humain.
Ensuite elle a dit, faut pas changer les voyelles.
Ensuite  elle a dit, faut garder le "ca".

Donc c'était CA.I... ou un truc du genre.
Un nom d'animal qui ressemble à ça.

Le nom d'animal qui ressemble à ça, c'est Câline.
C'vachement connu comme animal.

Le deuxième.
Youguette elle a dit, c'est un cri d'animal.
Puis elle a ajouté, c'est une onomatopée.
Puis elle a ajouté, c'est un verbe.
Puis elle a rectifié, c'est pas une onomatopée.
Puis elle a imité le castor.
Puis elle a dit que ça ressemblait à une noisette.

Un cri d'animal qui est aussi un verbe qui ressemble à une noisette, c'est Grignotte.
Quel animal fait "grignote grignote" pour attirer les femelles ou prévenir d'un danger, personne d'autre que Youguette le sait, j'avoue.

Voilà Youguette-qui-fait-des-devinettes.



Une fois à Taboo pour faire deviner main, elle a dit "le truc qu'on a au bout des bras qui sert à parler".

Voilà, c'est re-Youguette-qui-fait-des-devinettes.

Et pomme de pin qui est là un dimanche soir et puis un lundi matin, c'est tellement hyper nic-nic qu'on va recommencer la semaine d'après, voilà. En plus de tous les autres jours où il sera là, j'veux dire.

Mon père est formidable.

Il avait une voiture normale.
J'veux dire, elle avait une couleur à peu près beige, et en plus c'est une Opel-pas-Corsa mais Opel quand même.
Puis, lui vint l'idée de la repeindre. En bleu. Turquoise.
D'ac j'aime bien les schtroumpfs et les pistaches bleues et le ciel sans nuage, mais il a déjà repeint la voiture de ma moman en bleu-EDF-GDF-moche.
Maintenant il repeint sa voiture en bleu turquoise.

Mais pour faire plus fort, plus fort, que fait-il donc DE PLUS ?
Je te le donne en quatre mille : il repeint juste le bas.
J'veux dire, tout ce qui est au niveau des vitres et du pare-brise, ça reste l'espèce de beige normal d'avant, et le dessous c'est du bleu. Turquoise, le bleu.

Avais-je oublié de préciser qu'aussi il a ajouté un aileron sur le coffre ? Ha oui, j'avais.
En plus il a ajouté un aileron sur le coffre.

Ça va être joli-joli, j'le sens.
En attendant je suis pas encore indisposée des yeux mais juste indisposée du nez par sa peinture, au milieu du jardin ou dans ma chambre, même combat.

Et là adieu je vais manger un bol de glace à la vanille avec du coulis de chocolat pour améliorer le tout.



Aujourd'hui, c'est les loutres qui attendaient gentiment le monsieur qui s'occupent d'elles mais qui là s'occupait des porcs-épics en face.
Où, tout l'intérêt de visiter le zoo à l'envers.

P.S. : Schtroumpfs, Mozilla il connait pas, et il voudrait donc  que je remplace par "chroumâtes". Qu'est-ce que le point ?

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

De la famille, de la famille.

Lundi, 21 avril 2008.

Poteau, potine, pas-pot, tu sais quoi ?
Je vais te faire part d'un détail inintéressant. Ça croustille, comme chez Belin. Disons ça croustille autant que dans un paquet de Belin ouvert depuis trois semaines.
Voilà, on est dans l'ambiance.

Ma famille elle est environ grande. Mon popa il a deux frères et une soeur et ma moman elle a trois frères et cinq soeurs.
Donc ça fait onze, qui sont tous mariés ou accompagnés au moins, et donc j'ai vingt-deux oncles-et-tantes.
Tous les oncles-et-tantes ils ont des enfants, et de ce fait, j'ai aussi 30 cousins et cousines.

(Pour rajouter à l'esclaffe, je te file leur prénom, je suis sûre ça va te passionner)

Adeline et Alexandre et Amandine et Aurélien et Bruno et Charlène et Charly et Chloé et Christine et Christophe et David et Estelle et Geoffrey et Ingrid et Jean-Charles et Justine et Léa et Lucie et Manon et Maryline et Mathilde et Maxime et Mélissa et Michaël et Rémi et Sébastien et Stéphane et Théo et Valentin et Virginie. Ok ils sont pas tous gâtés niveau prénom (dit Emilienne (haha)). Note que si y'avait que niveau prénom, hein.
Tiens d'ailleurs y'en a certains je sais pas comment ça s'érit, mais qu'importe, dirais-je.

Dans tout ce tas-là (normalement j'en ai pas oublié) je suis numéro 13. La chance est avec moi, tu vois bien.
Ou alors 12 du côté de ma moman et 2 ducôté de mon popa (le côté de ma moman c'est le meilleur, celui de mon popa il sert à rien (tous les gens fiables te le diront)).

Mais ça veut dire, si on ajoute mon popa et ma moman et ma soeur et moi, que y'a 12 couples et 32 enfants, soit une moyenne de 2.67 enfants par couple (je serais méchante je dirais bien qu'effectivement certains de mes cousins-cousines sont pas complets, mais je ne suis pas).

Donc, donc, tu noteras que grâce à ma charmante famille, on agit pour le repeuplement de la France.
Bon je dirais que sur les 11 couples d'oncles-et-tantes, y'en a 10 qui vivent en Meurthe-et-Moselle et un en Meuse (où y'a pas d'habitants en vrai), donc on agit plutôt pour le repeuplement de la Lorraine, j'avoue.

On devrait nous filer des médailles ou truc du genre nan ?

P.S. : Pomme de pin il a une vision des choses cool regarde :


En passant tu observes mon magnifique nouveau fond d'écran de convers MSN qui est animé même, que c'est beau la technologie moderne.
En gros c'est les p'tits pois verts et les fleurs qui tournicotent, c'est pas le feu d'artifice du siècle, sinon ça abîme les yeux.

Re P.S. : En fait que c'est méga-cool, mon P.S. il est plus grand que mon corps principal, dis donc. le corps principal de l'article, pas le mien, je veux dire. De toute façon j'ai pas de principal vu que j'ai pas de rechange, niveau corps.

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Des fois je reçois du courrier.
Alors parfois c'est la Caisse d'Epargne qui veut me dire combien de sous j'ai plus, et pour compenser des fois c'est la MGEL qui me dit on a mis 3€ sur ton compte ne nous remercie pas, c'tout naturel.
Parfois ça vient de Belgique, hmmm je sais plus quand la première lettre de Belgique est arrivée dans l'été de 2006 sûrement mais je sais plus exactement quand, et depuis hop hop elles viennent avec pas toujours la même couleur d'enveloppe, d'écriture, mais toujours la même écriture, par contre, que même des fois je dois me concentrer fortement pour comprendre, c'est une écriture de garçon (mais je deviens bonne à ce jeu-là, avec le temps).
Et puis bref samedi gentiment attablée à la table (logique) du salon en train de déjeuner (ou petit-déjeuner, au choix de toi) en compagnie du possesseur de ladite écriture, Vévé-qui-est-mon-popa il a dit j'ai reçu une lettre.
J'ai pensé à mon émi l'écureuil qui me pique des 3€ tous les mois pour faire je sais pas quoi avec mais, QUE NENNI.
En fait c'était Chipotala qui me scribouillait une missive chouette, mais pas envoyée par pigeon voyageur. Ça m'a fait de la lecture quand on s'est dirigés vers la grande ville en Opel Corsa bleue, des sourires, et tous les trucs qu'il faut pour être de gracieuse humeur (en plus d'un fiancé à moins de quatre centimètres).
Surtout qu'en plus c'était deux-en-un, une lettre ET une carte postale, que demander de plus à part que les coquelicots fleurissent et qu'on instaure la téléportation (en plus ça pollue pas la téléportation), je te le demande.

Certains dimanches soirs, la plupart ces derniers temps, je suis dans ma chambre à essayer de m'occuper en pas pensant à "chic je vais avoir le lit pour moi toute seule ces prochaines nuit" (ça réjouit pas), du coup en général j'ordinatorise parce que ça occupe le cerveau même si pas forcément intelligemment.

BREF BREF, hier soir on était dimanche donc, et puis des fois à ces moments-là je reçois des SMS et c'est un conducteur de voiture qui voyage à travers trois pays.
Et hier soir oui, mais pas seulement.
Ça a fait le bruit de "j'ai reçu un SMS", mais pas celui qui fait peur, le bruit normal (des fois y'en a un qui fait peur c'est sympa pour faire des bonds au RU ou à moitié dans les bras de Morphée, tu évites d'investir dans un trampoline comme ça).
Et je te le dis haut et fort (plus fort qu'Héraclès même), c'était Chipotala (encore elle ! Dingue hein ?).
Oui en fait la jolie maligne enfant a percuté le principe du "j'aime pas le dimanche soir" (je prends Garfield de court comme ça) et hop elle apporte du soutien psychologique (ça sonne bien je trouve) sans demande, c'est encore plus efficace que le Père Noël (une fois je lui ai téléphoné c'était chez ma grand-mère quand elle habitait encore dans la ville des varans, donc j'avais 7 ans, et je lui ai demandé Barbie et Ken sur la gondole à Venise, romantisme quand tu nous tiens).
Tels deux ronds de flans (c'quoi ça?) mes yeux étaient devant Sammy-n'est-pas-mon-ami, ça faisait montrer mes dents et euh mes lèvres à la rigueur, si elles étaient pas si peittes peut-être qu'on les verrait.


Voilà c'est Sammy-n'est-pas-mon-ami, j'aurais du me casser une jambe le jour où je l'ai acheté
 (ou acheter une autre marque que Samsung, plutôt).


Tu peux conclure des précédents paragraphes que Marie-Chipotala (ça ferait un joli prénom composé, hein ?), c'est le bien, elle file de chouettes surprises, elle est plus gentille que la gentillesse, et attends ne faisons pas imploser sa tête des fois que.
Aussi ses plein de bisous et ses sourires et son accent et tout, j'aime bien, je veux la même bonhommette à Noël pour la Lorraine.

Voilà, si elle existait pas il faudrait l'inventer, mais comme elle existe, bah y'a plus qu'à la cloner et tout va bien.

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

<< Page précédente | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | Page suivante >>

Créer un podcast