Brève de comptoir.

Samedi, 28 mars 2009.

Tout à l'heure, Noyémie ma soeurette adorée s'est pointée dans ma chambre pour me bavasser un truc. Elle me bavasse son truc, et après elle me tint un peu ce langage : "Ils sont jolis tes collants."
Puis après elle a repris son petit bonhomme de chemin vers les escaliers et tout.

Elle repart donc, tel Mars, et quand elle arrive au salon près de mes parents, par le truchement de mon ouïe de chauve-souris, je l'ai ouï dire ceci à Chritelle ma maman et Vévé mon papa (j'avais écrit Chritelle mon papa et vévé ma maman, fichtre) :
"Mimi elle a des collants trop bizarres !"

Noyémie, ou l'art du compliment, on a qu'à dire.


Ci gisent les jolis trop bizarres collants.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Humains/Imou/P1110794.jpg

Alors ils sont jolis ou trop bizarres ?

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Avec du riz cantonais.

Dimanche, 1er mars 2009.

"Il me fait penser aux chaussures de ma mère."

"T'as pas une tête de hamster naturellement, t'avais juste l'air éblouie."

"Quand je regarde les caméras cachées sur RTL9..."

"J'ai encore tes baguettes.
_ Mes baguettes de purée ?"

"Quand j'étais petite je faisais le bouledogue."

"Le gâteau est beau physiquement."

"Je viens de couper le gâteau avec une petite cuillère !"

"Avec quoi tu clôtures un champ ?
_Avec des applaudissements !"

"Autour du citron qu'est-ce qu'il y a ?
_ Une carcasse !"

Tu vois un peu le niveau du hier soir.
Et t'as vu un peu, je respecte l'anonymat, je dis juste y'avait Anne-So (c'était chez Anne-So remarque), Julieta, Youguette et imou.

Y'a eu aussi Youguette qui confond le copain d'Anne-So avec le saint Nicolas, très formidable. Et Julieta qu'on voit par la fenêtre passer dans le mauvais sens dans la rue, elle allait de l'autre côté des fois qu'Anne-So ait déménagé sournoisement sans prévenir.

Et le Taboo qui reste l'activité par excellence en présence de marbrés (d'où les deux dernières citations), et le manger chinois parce que les pizzas elles étaient trop lointaines et le gâteau chocolat-noix de coco de Julieta, et le concours de grimaces mais j'ai pas le droit de te montrer les photos.

On a parlé de Sarah qui est chinoise et cool et qui a un chat malformé et j'ai reçu des messages du concombre masqué.

On a des photos de Julieta roulée en boule comme si on la martyrisait et de positions suspicieuses entre Anne-So et Julieta (j'dis ça j'dis rien).

Après avec Youguette on a couru jusqu'à la gare pour pas louper notre train vu que c'était le dernier, mais ladite Hugh a du retourner deux fois dans les escaliers qui vont chez Anne-So parce qu'on avait oublié des trucs.
Mais on avait quand même cinq minutes d'avance en arrivant dans le train, sachant que l'appart d'Anne-So doit être à trois minutes à pied de la gare, admire notrre sublime gestion du temps.

Le principe de la vie c'est qu'on devrait faire ça plus souvent.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Humains/Groupes/IMG6694.jpg

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Youguette parle.

Lundi, 23 février 2009.

[Article que j’ai tapoté hier de mes blanches mimines.]

Cette semaine c'était les vacances des fac d'historiens parce qu'ils trouvaient qu'il ffallait nous reposer. C'était aussi les vacances des fac de lettres modernistes parce que eux aussi ils devaient se reposer. Ce qui est tip-top c'est que Youguette est fac de lettres moderniste et du coup elle était en vacances en même temps qu'imou et comme j'allais passer la semaine à faire du rangement dans l'appart de pomme de pin, ben on (pomme et moi donc) l'avait invitée en villégiature dans la plus vieille ville des Belges.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Lieux/Belgique/Tournai/IMG6338.jpg

Et avec Youguette on a vécu plein d'aventures palpitantes (ou pas), comme rencontrer gra'mère cucu (un truc de folie).
On a aussi vu les fleurs de Super Mario qui traînaient au beau milieu de Lille, et vu le plus meilleur magasin du monde, un peu comme si on faisait une opération de mathématiques qui s'appellerait une addition :
La Fnac + Le Hall du livre + Plein Ciel = Le plus meilleur magasin du monde.
Tu vois le délire.

Ce qui est formidable de cohabiter dans un appartement avec Youguette et pomme c'est qu'ils disent n'importe quoi dans les grandes largeurs, surtout Youguette il faut bien l'avouer.

Alors, d'une part parce qu'elle a déjà plus de réputation à cause de mon blog, et d'autre part parce que c'est rigolo, je sors le joli carnet où j'ai écrit des trucs incongrus que Youguette a pu dire en deux jours. DEUX JOURS.

"Y'a une négation, quand tu dis «  Arrête ! », tu négis."
" Ça me fait penser à un souvenir que je n'ai pas."
" On est allés à la friterie, c'est un endroit où on mange des frites."
" Dans sa grande bonté coeur..."
"Elle leur dit «  Cassez le camp»."
"Il m'a mis un coup de pied au niveau du genou avec la main."

Et puis alors, je lui montre une carte postale, je regarde le nom du photographe et je lui dit :
"C'est de Unknown.
- Je le connais pas."

Puis sinon, comme je suis gentille avec Youguette, pour remonter son niveau, je vais faire en sorte de descendre celui de pomme et moi. Le problème c'est que j'ai écouté attentivement et on a dit tous les deux que un truc bizarre ou bête ou les deux à la fois, par rapport aux douze mille phrases cultes de Youguette.
Mais bon, faisons avec.

Pomme : "Pour le moment c'est moi la soupe." (Même avec le contexte tu comprendrais pas ce que ça veut dire, rapport au fait que ça veut rien dire.)

Emil : "Si Nahomie avait été une fille... Ha merde, c'est une fille."

Il faut donc le dire, le crier, le clamer, ou tout autre synonyme, avec une Youguette a la maison, ça apporte la joie de vivre, le rire et le mal aux abdos. Une expérience à tenter.
Et pour ma part, à réitérer.

http://krommlech.cowblog.fr/images/Humains/Groupes/IMG6344.jpg

Sinon je concluerais en disant que Chipotala et pomme sont rien que des vilains, parce que pendant que Youguette et imou on jouait tranquillement à Mario Kart WIIIIIIIII, ils ont subrepticement utilisé la webcam et le micro à l'insu de notre plein gré (pléonasme bonjour) pour nous spionner et se moquer de nous et d'autres horreurs encore.

Sinon les magnifiques photos on été prises en haut du plus vieux beffroi de toute la Belgique, tu vois l'emblème de la plus vieille ville des Belges, et Youguette et imou avec en arrière plan la cathédrale, peut-être bien la plus vieille de toute la Belgique, ça a l'air d'être une tradition dans le coin d'être le plus vieux.
 

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Ils se marièrent et l'oublièrent.

Samedi, 7 février 2009.

Il faut juste que je te raconte ça.

Tout à l'heure j'étais avec Vévé mon papa quand le dialogue qui arrive tout de suite après les deux points qui vont eux-même bientôt arriver dès que j'aurai fini ma phrase qui se finit part se déroula (si tu as compris la phrase, bravo, tu as gagné un carambar (au caramel, pour rester classique), dis-le moi dans les commentaires) :

"Tu sais si Chritelle elle est là cet aprèm ?
- Ben comment tu veux que je le sache ?
- C'est ton épouse tout de même.
- Ben oui mais je suis pas marié av... Ha si en fait."

Vévé mon papa est donc très au courant de la vie, mais il  m'a avoué lui-même qu'il avait fait une erreur tactique, peut-être bien pour m'empêcher de m'étouffer de rire par commisération ou je sais pas quoi.

Puis si tu trouves pas ça drôle, tant pis pour toi, j'ai envie de dire, raconte-toi la blague du type qui entre dans un café dans ta tête et tu rigoleras bien.
Et si la blague du type qui entre dans un café te fait pas rire, bah il reste la blague des petits drapeaux, et si tu rigoles toujours pas on a pas le même humour alors attends pas de moi que je te raconte des blagues, non mais vraiment.

Pour rappel :

C'est un type qui entre dans un café, et plouf.

C'est un type qui est dans son jardin et qui plante des petits drapeaux. Son voisin sort et lui demande :
"Mais pourquoi tu plantes des petits drapeaux ?
-C'est pour éloigner les rhinocéros.
- Mais euh y'a aps de rhinocéros par ici ?
- Ben normal, j'ai planté des petits drapeaux."

http://krommlech.cowblog.fr/images/Animaux/Zoo/P1060651.jpg
Des fois je vais au Kenya prendre des rhinocéros en photo mais en fait non c'est trop loin alors je vais à Amnéville plutôt.

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Un groupe de huit.

Lundi, 29 septembre 2008.

Des fois je vais sur des Skyblogs de gens que je connais qui font des articles de Skyblog. Souvent je vois des articles sur leurs amis ou caetera, avec des photos et un commentaire comme il faut (des fois je vois une fille qui a fait des études de secrétariat écrire "je vous adorent" et ça me fait un peu peur, mais passons).

Je le fais pas vraiment souvent. La photo avec le commentaire approprié.

J'ai cette photo dans ma chambre, elle a un peu voyagé du bureau au mur, maintenant elle est dans le cadre rouge sous la télé.
Toujours quand je la vois je souris et c'est vrai qu'il y a de quoi, on était belles avec nos déguisements.


Quand j'étais au lycée m'est venue l'idée qu'on était un groupe de huit amies.
Il y avait (par ordre alphabétique pour pas de jalousie (je sais pas combien des bonhommettes citées liront cet article, mais deux sûres)), il y avait, donc, disais-je, Annabelle, Anne-Sophie, Johanne, Julie, Lise, Nahomie, Pauline et moi.

Youguette je la connais depuis le collège, Nahomie c'est mon amie du premier jour de lycée.
Je suis rentrée chez moi le premier jour et la première chose que j'ai dit à Chritelle ma moman c'est que je m'étais fait une copine. Ça m'est jamais arrivé très souvent.
Julieta et Pauline étaient dans ma classe.
Ensuite Johanne était dans la classe de Youguette ("y'a une fille dans mon groupe de sport qui est encore plus petite que moi", c'est la première fois que j'ai entendu parler de Johanne) et était une copine de collège de Pauline. Nanab c'était la copine de collège de Julieta.
Et Anne-So, j'ai beau chercher, je sais pas à quel moment je l'ai découverte, quelqu'un m'aide ?

Nanab a déménagé à la fin de la première, alors c'est pourquoi elle est pas sur cette photo là-haut.
La photo pour ceux qui connaissent pas date de mars 2006, c'était le Père Cent, soit le centième jour avant le bac.

Je présente, pour ceux qui connaissent toujours pas.
De gauche à droite, parce que nous le valons bien.
Il y a Julieta, déguisée en ange. C'est pas vraiment un rôle de composition, je dois dire. Julieta c'est un ange pour de vrai. Ensuite Pauline, après le blanc, le noir. Si mes souvenris sont bons elle était déguisée en allégorie de la nuit. Sans vouloir vexer personne, Pauline doit être mille fois plus intelligente que nous toutes. Alors elle trouve pas un déguisement simple.
Jo, qui est la seule à pas regarder l'objectif (encore que les deux avec des lunettes de soleil, là, on sait pas ce qu'elles pensent, hein Hugh ?). Elle est déguisée en lycéenne japonaise. Elle doit être celle de notre groupe qui aime l'étranger, les langues. La casquette verte cache ma raie au milieu qui était vraiment horrible, c'était mon déguisement de Noyémie, pour quand on a pas l'inspiration. Ensuite, tous ces cheveux et ce grand sourire, c'est Youguette. Si tu vois pas ce que peut représenter son déguisement, c'est normal. Il était terrible.
Vient Nahomie, qui parle l'elfique et connaît Tolkien sur le bout des ongles, ça s'invente pas, elle était déguisée en elfe morte (en elfe morte ?). Et enfin Anne-So. Etait-ce un déguisement de mafioso italien ? L'Italie jusque dans le déguisement ? Possiblement.
Et Nanab qui était dans son lycée mosellan, un mardi de mars 2006.

Un groupe de huit potines.


Même lieu, mais vu de l'autre côté. Là c'était deux ans plus tôt. Il manque encore Nanab, mais cette fois-ci parce qu'elle prenait la photo. Et Pauline, parce qu'elle était pas là.
Remarque la classe qu'on avait, sans s'être concertées, toute cette profusion d'orange.

En seconde souvent j'étais avec Anne qui n'apparaît pas dans cette liste.
Je l'aime bien mais elle a jamais été dans mon groupe de huit copines. Y'en a d'autres comme ça que j'aime bien, mais qui appartenaient pas à ce groupe.

On se retrouvait pendant les récrés, on mangeait ensemble à la cantine, mais pas toutes ensemble parce qu'on avait pas le même emploi du temps et tout ça.
En terminale je pense que j'ai mangé à peu près tous les jours avec Youguette et Johanne, mais avec les autres beaucoup moins souvent.
On allait au cinéma ensemble des fois les mercredis après-midi, on se voyait ensemble à Nancy pendant les vacances scolaires, et autres bidules.

Nanab est partie à la fin de la première, et on a presque pas vu Nahomie de l'année de terminale, pour un mystère mystérieux plein de mystère.
L'année de terminale j'étais surtout avec Youguette et Jo.

Après le bac, Pauline est la seule qui est restée au lycée, pour la prépa, ce truc de dingues, là. Julieta et Nanab se sont retrouvées en fac de médecine, Anne-So est partie toute seule de son côté à l'IUT.
Nahomie s'est inscrite à la fac, mais je pense pas qu'elle soit venue une seule fois en cours. Jo était là aussi, en langues, forcément, mais elle n'aura pas fini l'année. Youguette en lettres, imou en histoire.

On a commencé à s'éparpiller et on en finit plus maintenant.

Nanab qui est dans sa Moselle, Nahomie qui veut repartir au Canada, Jo qui va s'installer très bientôt aux Pays-Bas.
Anne-So qui prend son appart, Julieta qui a abandonné la médecine pour les lettres.
Pauline qui continue sa prépa, avant de partir on ne sait où en France.
Youguette qui doit s'amuser avec la réforme de l'IUFM, mais qui en attendant continue à observer la fontaine à eau du RU :p
Emil qui l'année prochaine veut partir à Lille.

À nous huit on a eu 5 nationalités de copains différentes, dans un an on sera réparties dans (au moins) trois pays, on a pas du se voir toutes les huit ensemble depuis plus de deux ans.

On est différentes et je me demande si on a jamais formé un groupe de huit copines au lycée.
Je pense pas qu'on ait été très souvent toutes les huit ensemble, il en manquait certaines, il y avait d'autres gens en plus, on a d'autres amis chacune de notre côté.

Il y a deux ans et quelques semaines j'étais amoureuse de pomme de pin, même si dans ma tête c'était juste un très bon ami à moi.
Je ne sais plus exactement quels ont été mes mots.
À cette époque je lui ai dit que je l'appréciais autant que mes sept copines.  Dans ma tête c'était le top de l'excellence, même si je dois bien avouer que Youguette a toujours été un peu plus haute que toutes les autres.

J'ai dit à pomme qu'il était dans ma tête au même niveau que mes sept copines, ce qui revenait à lui dire qu'il m'était indispensable.
À l'époque elles m'étaient indispensables.

Maintenant on s'éloigne peu à peu. J'espère qu'on restera toujours en contact, qu'on saura toujours ce qu'il arrive aux unes et aux autres, mais ça m'a l'air dur et ça me trucide un peu.
C'est un des aspects de grandir qui est pas très rigolo, je trouve.

Il existe aucune photo de nous huit ensemble, parce que les rares fois où on a été toutes rassemblées (en dehors des murs du lycée où on avait pas forcément un appareil photo), y'en a toujours une qui tenait l'appareil.





Tout le monde est là, sur trois photos.

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

La fibre sportive.

Mardi, 2 septembre 2008.

Aujourd'hui même, Noyémie sous tes yeux ébahis, fait une blague.

Aujourd'hui c'était la rentrée (des fois que ça ait échappé à quelqu'un (sait-on jamais que tu vives dans une grotte et que tu regagnes la civilisation uniquement pour lire mon blog et acheter des roulettes au coca)). En fait elle est rentrée en CM2 cette année et donc elle est dans la classe de la directrice, et donc la directrice elle se fait remplacer deux jours par semaine.
Soit, Noyémie, le lundi et le jeudi, elle a une maîtresse, et le mardi et le vendredi, elle en a une autre. Complètement suspicieux cette affaire je trouve. Bref.

Du coup je lui disait que l'année prochaine de toute façon elle allait avoir un prof pour chaque matière, vu qu'elle rentre au collège (si tu suis bien l'histoire). Donc on parlotait à ce sujet, et là je te mets le dialogue, comme ça ça va mieux, pour la vivacité de la narration et tout.

C'est chiant hein, que je parlote pendant six mille ans de trucs pour au final te sortir une seule phrase ? Ouais, je sais.

"Ça veut dire quoi EPS ?
_ Éducation physique et sportive. C'est le sport quoi.
_ Ça aurait été mieux si ça aurait ("avait", je désespère pas de lui faire piger cette règle) été éducation profonde du sommeil".

On voit qu'on a la fibre sportive dans la famille ou c'pas évident ?


La photo on a l'impression que c'est hors-sujet mais quand je t'aurai expliqué sainement le pourquoi du parce que, tout s'éclairera dans ton esprit.
En fait je cherchais une photo de Noyémie dans le dossier de photos de Chritelle, puis je suis tombée sur cette photo et je la trouve jolie alors je la mets, et de toute façon si tu veux voir une photo de Noémibus t'as qu'à aller dans mon profil, j'en ai mis une, et arrête de m'embêter (je plaisante (tu es tout à fait charmant(e)).

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Possessive à ma place.

Samedi, 30 août 2008.

Chritelle ma maman en jetant un oeil à mon fond d'écran (mais t'inquiète pas son oeil était accroché à son nerf optique du coup une fois qu'elle l'a jeté elle a juste tiré sur le nerf et il est revenu (bref)) me tint à peu près ce langage :
"J'aime pas cette photo."

Toi aussi tu te demandes pourquoi elle aime pas la jolie photo de pomme et Chipotala que j'ai prise à Penne bidule-truc ?


Sous tes yeux ébahis, je te sers donc son explication logique entre toutes :
"Nicolas il est bien dessus."
Oui figure-toi j'ai choisi qu'une seul copain pour toute ma vie alors je tape pas dans le bas-de-gamme, que veux-tu. Je privilégie la qualité à la quantité.

Bon je lui ai pas dit ça mais là en tapotant l'article ça m'inspirait de le dire, c'est pourquoi je le dis, d'ailleurs.

P'is ça fait un peu de blabla avant de te filer la deuxième partie de la phrase, histoire que tu te demandes le pourquoi du comment encore un peu et que je te file pas du prémâché. Sinon y'a ma bave dessus et c'est pouark.

Elle disait donc qu'elle aimait pas ma photo, que pomme était bien dessus, où est le problème te demandes-tu point d'interrogation, il arrive, il arrive, tel Zorro monté sur Tornado, rassure-toi.

"Nicolas il est bien dessus, mais il est avec une fille."

N'est-elle pas mignonne ?

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.


Ou parlons beaucoup, parlons mal. Ou parlons peu, parlons bien, mais ça je sais pas faire. Et de toute façon ça fait cliché.

Pendant nos vacances on a vu Chipotala. Sois jaloux, vas-y, je te laisse cinq secondes.


Fini.

Normalement on devait la voir du dimanche soir au mardi matin (même qu'elle avait pris un jour de congé, n'est-elle pas charmante ?) mais en fait on est arrivés un jour plus tôt alors on a aussi passé le dimanche avec elle, c'pas youhou ça ?

C'est dingue chez Marie, en fait.

Je te donne un exemple pour exprimer la dinguitude : il y avait chez eux un BRÉSILIEN d'origine CHINOISE qui était à POLYTECHNIQUE où il faisait une option pour apprendre à faire des TOURS DE MAGIE avec des CARTES.
Rien que ça. Le pire c'est que ses tours de magie ils étaient énervants, parce que jamais tu comprenais comme ça marchait.

Puis sinon, j'ai fait du pédalo avec Chipotala et sa moman et son popa et sa mère-grand et ledit Brésilien-Chinois-polytechnicien-magicien, et après avec pomme et Chipotala on s'est baignés, tu vois le truc c'est qu'elle a réussi à me convaincre d'aller me baigner en sous-vêtements et paréo (ouais j'avais plus trouvé mon maillot de bain).
Si tu me connais un tantinet t'as conscience de l'exploit là ?

Puis sinon y'a eu une ligue contre moi. Comme la ligue ultra-catholique pendant les guerres de religions mais avec moins de morts. Zéro mort en fait.
On jouait au Trivial Pursuit et ils se sont mis à 5 contre moi tout seule, tu vois les bougres ? Chipotala et ses parents et pomme et le B-C-p-m. Mais on a pas fini parce qu'après on a mangé (au Flunch à trois, parce que nous le valons bien) et après les gens dormaient. Donc j'ai pas eu le temps de perdre, hinhin.

J'étais déjà épuisé par la chouettitude de Chipo' avant de l'avoir rencontré mais là tu sais j'ai l'impression d'avoir été piquée par la mouche tsé-tsé, environ.
Je pense niveau gentillesse et tout de toute façon elle subit l'influence de sa famille, en fait.

Elle nous a fait visiter des mini-villages du Sud-Ouest (même qu'elle était morte de fatigue quand on est arrivé devant la Vierge et tout (alors qu'on avait déjà une Marie sous la main y'a fallu qu'on monte pour en voir une autre, non mais) alors que nous avec pomme on était des winners grâce à notre triple-randonnée (ou pas)). On a vu des os enfermés dans une cage, mais des vrais nonosses d'humains, un crâne et tout.
Bon après à deux ils faisaient la liste des nonosses qu'on voyait, mais je suis pas assez intelligente pour avoir retenu.

Et alors, Chipotala, il faut le savoir, est obsédée par les pruneaux. J'te jure, dingue de chez madame dingue. Et par les limitations de vitesse, aussi.

Puis avec pomme ils se battaient, les vilains.


Ça c'est mon fond d'écran il est cool non ?

Comme c'était vachement bien n'empêche.

Un jour on recommence mais on embarque Elo dans l'Opel Corsa avant, hinhin, hein c'est une bonne idée tout le monde ?

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Des souvenirs que je n'ai pas.

Dimanche, 20 juillet 2008.


La toute petite fille à gauche, maintenant elle a cinquante ans. Et à côté, son grand frère, ces deux grandes soeurs, son papa.
Trois tantes, un oncle et un grand-père.



Haaa passée l'observation de deux de mes oncles à l'époque où on en trouvait un dans l'armée (pour son service militaire peut-être bien) et l'autre dans la marine (qui est aussi l'armée, mais chipote pas).
Regarde cette petite fille dans le coin à droite, qui mine de rien pendant que l'attention est distraite se lie d'amitié avec une bouteille. Ça c'est Chritelle ma maman.

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

Un anniversaire.

Lundi, 14 juillet 2008.

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de mère-grand, et je ne ferai pas la blague habituelle "elle est tellement célèbre qu'on tire un feu d'artifice pour elle, même", haha, je te l'accorde, ça décape comme humour.

Puis je me suis mise en robe pour fêter l'évènement, joie dans la chaumière ou que sais-je.

Pour la peine, tu auras droit à une photo qui exprime je trouve assez bien le bonheur et tout ça.

Ça doit être le début des années 70, enfin avant 1975 en tout cas, et la petite mademoiselle au premier plan, c'est Chritelle ma moman.
Tout autour c'est ses frères et soeurs, sauf une fille qui s'est tapé l'incruste mais je sais pas qui c'est.


J'aimerais comprendre pourquoi depuis quelques temps, quand j'ajoute une image ça supprime ma première phrase, ou mon premier paragraphe, qu'est-ce que le point ?

De krommlech.

Rangé dans Des gens formidables.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | Page suivante >>

Créer un podcast